3e réunion du FIEP – modernisation des outils et adaptation de leur doctrine d’emploi : Général Moussa Fall «instruit» les Forces de sécurité

0
735

«Nous faisons face à un monde de toutes les confusions, qui conçoit la violence comme un reflexe d’autodéfense, de protection ou tout simplement comme une posture légitime d’expression démocratique de son indépendance». C’est le Général Moussa Fall, Haut-commandant de la Gendarmerie nationale qui alerte ainsi les Force de sécurité sur les nouvelles formes et menaces sécuritaires, invitant à une modernisation de leurs outils et l’adaptation de leur doctrine d’emploi. Le Directeur de la justice militaire s’esprimait en marge de la troisième réunion de l’Association internationale des Gendarmeries et Forces de Police à statut militaire (FIEP) qui s’est tenue à Dakar hier, lundi 10 juillet 2023.

«Nous faisons face à des peuples plus exigeants à l’égard de leurs gouvernants, à des citoyens aux réactions spontanées, et parfois très agressives sous la forme de leurs revendications», a fait remarqué, en marge de la réunion de l’Association internationale des Gendarmeries et Forces de Police à statut militaire (FIEP), tenu hier, lundi 10 juillet 2023, à Dakar. Aussi, renchérit, le Haut-commandant de la Gendarmerie nationale, Directeur de ka Justice militaire, «nous faisons face à un monde de toutes les confusions, qui conçoit la violence comme un reflexe d’autodéfense, de protection ou tout simplement comme une posture légitime d’expression démocratique de son indépendance».

A ce titre, le patron de la Gendarmerie sénégalaise appelle les Forces de sécurité à apporter des réponses justes et proportionnées. «Ce choc naturel des volontés individuelles dans un espace que nous partageons en commun, est intégralement alimenté par des motifs incompréhensifs. Il est malheureusement le fondement des conflits auxquels les Gendarmeries, les Forces de sécurité à statut militaire sont appelées à apporter des réponses justes, légales et surtout proportionnées», a indiqué le Général Moussa Fall. Devant cette situation, le Directeur de la justice militaire recommande un changement de paradigme. Et de souligner : «Face à un tel environnement, notre offre traditionnel de sécurité se trouve naturellement compromise. Les demandes de sécurité des populations imposent désormais un changement des paradigmes».

Qui plus est, il invite, à cet effet, les Forces de sécurité à une modernisation de leurs outils et l’adaptation de leur doctrine d’emploi. «Les Forces de sécurité nationale doivent, chaque fois que c’est nécessaire, entreprendre un vaste programme de modernisation de leurs outils et d’adaptation de leur doctrine d’emploi pour être en mesure de répondre aux défis croissants et multiformes», appelle-t-il. Regroupant au moins une vingtaine de pays membres, cette association, faudrait-il le rappeler, a pour objectif  de renforcer la coopération institutionnelle entre ses membres pour mieux répondre aux enjeux de sécurité.

Ousmane GOUDIABY 

 

 

Leave a reply