Manifestation Yaw : Bignona enregistre un mort par belle réelle

0
1118

A l’instar des événements de mars 2021, le département de Bignona vient d’enregistrer le premier mort par balles réelles. Joint au téléphone par nos confrères de Walf FM, Yankhoba Diémé, président du conseil départemental de Bignona  confirme le drame. Le jeune se nommait Abdoulaye Diatta.

« L’histoire est en train de se répéter. C’est Bignona qui avait commencé à pleurer, nos 14 martyrs arrachés à notre affection. Bignona n’a pas marché, on lui a obligé et voici. Le jeune homme avec des vidéos à l’appui a été touché par balles réelles et les douilles de balles ramassées par les femmes du bois sacré qui étaient en train d’appeler à la paix », a fait savoir Yankhoba Diémé, président du conseil départemental de Bignona.

Poursuivant son propos, il soutient que « Bignona n’a pas appelé à une manifestation. Moi qui vous parle, je suis actuellement à Ziguinchor. C’est nous les leaders qui avaient appelé à une manifestation pacifique  aujourd’hui à Ziguinchor. Ce qui s’est passé est que les jeunes s’apprêtaient à se rendre à Ziguinchor. Ils ont déployé un fort dispositif de la gendarmerie. Semblerait-t-il qu’on a reçu tous les renforts de toute la zone sud pour venir les bloquer à Bignona. Ne sachant pas quoi faire, ces jeunes se sont repliés au niveau de notre siège. Ils sont venus les perturber d’une manière incroyable au niveau du siège en train de préparer ce qu’ils devaient manger. Cela n’est ni plus ni moins que de la provocation ».

«Je tiens à informer que demain tôt le matin, nous déposerons sur le bureau du préfet une note en bonne et due forme cette fois ci pour Bignona. Il entrera dans la résistance parce que nous n’accepterons pas d’être tués comme des mouches. Ils n’ont qu’à commencer par nous les leaders. Et je ne sais pas pourquoi on cible les enfants », tonne ce leader de Yewwi Askan Wi.

Ousmane Goudiaby (Stagiaire)

Leave a reply