Affaire Gana : « On lui a demandé de jouer au football…ne lui demandons pas autre chose », Souleymane Jules Diop Ambassadeur extraordinaire

0
373

L’Ancien ministre, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Délégué Permanent du Sénégal auprès de l’Unesco réagit dans l’affaire Gana Gueye, qui a refusé de jouer avec un maillot floqué aux couleurs LGBT. À la télévision TV5, Souleymane Jules Diop, qui a rappelé des faits historiques et des textes sur les droits humains, estime qu’il ne faudrait pas demander à l’international sénégalais autre chose que le football qu’il sait bien faire. 

« Le Sénégal est, ceux qui l’ont visité le savent et ils le diront, un des pays les plus ouverts au monde et des plus tolérants. Mais, nous avons des convictions très fortes et très ancrées. Mais, ce n’est pas que de ça que je veux parler.

Je veux parler de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, article 10, article 18 qui dit que quelqu’un peut refuser d’accomplir un acte quand cet acte est contraire à ses convictions religieuses, à ses croyances. La déclaration Universelle des Droits de l’Homme, c’est à Paris le 10 décembre 1948 que ça été adoptée.

La constitution française adoptée en 1946 qui elle aussi dit que quelqu’un peut refuser de commettre un acte quand cet acte est contraire à ses convictions religieuses. Ceci a été confirmé par une décision du Conseil constitutionnel français, le 27 juin 2001.

Je vais rappeler un précédent historique connu du monde entier. En 1967, quand on a appelé Mohamed Aly dans l’armée, il a refusé d’y aller en avançant ses convictions religieuses. Il a été condamné, on lui a retiré son titre. En 1971, la Cour suprême lui a donné raison et a annulé la condamnation.

Alors, ce jeune garçon, on lui a demandé de jouer au football. On ne lui a pas demandé de défendre un mouvement ou des convictions qui sont opposées à ses convictions religieuses. Il joue au football, ce qu’il fait bien, mais ne lui demandons pas autre chose », a déclaré Souleymane Jules Diop.

Leave a reply