Assaut du Capitole: deux leaders d’extrême droite condamnés à 17 et 15 ans de prison

0
553

Aux États-Unis, deux dirigeants du groupe d’extrême droite Proud Boys ont été condamnés, jeudi 31 août, à 17 et 15 ans de prison. Ils ont été reconnus coupables de six chefs d’accusation, dont celui de sédition, en lien avec l’assaut du Capitole en janvier 2021.

Si ces peines font partie des plus lourdes prononcées à l’encontre des participants aux événements du 6 janvier 2021 à Washington, elles restent largement en dessous des sentences requises par les procureurs fédéraux. Les procureurs avaient réclamé 33 ans de prison contre l’ex-militaire Joseph Biggs, pour avoir conduit 200 membres des Proud Boys au Capitole avec pour objectif d’empêcher la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle, et 30 ans de prison contre Zachary Rehl, un ancien marine, pour avoir participé à la coordination de l’assaut et avoir aspergé un policier de gaz irritant.

Leur avocat a plaidé que les deux prévenus étaient d’abord « coupables d’avoir cru Donald Trump qui leur disait qu’ils étaient en train de se faire voler leur pays ». Au final, le juge Timothy Kelly a certes insisté sur la rupture que constitue l’assaut du 6 janvier dans « la tradition de passation pacifique du pouvoir » mais a aussi considéré que Joseph Biggs et Zachary Rehl n’avaient « pas eu l’intention de tuer ».

Cinq personnes, dont un policier, avaient été tuées durant l’assaut ou peu après, et plus de 140 policiers ont été blessés. Depuis, plus de 1 000 individus ont été arrêtés et inculpés. Plus de la moitié ont été condamnés, la plupart à des peines de prison ferme.

Leave a reply