Assemblée nationale : l’élection des vice-présidents sous haute tension

0
1399

Les députés de la quatorzième législature se sont réunis ce mardi pour la deuxième fois consécutive en vue d’élire le bureau de l’Assemblée nationale, après les incidents qui ont empêché sa mise en place définitive hier. Cependant, la coalition Yewwi Askan Wi a refusé de donner les noms de ses candidats à la vice-présidence censés occuper la 5, 6 et 8ème place. Selon Birame Soulèye Diop, le mécanisme de distribution des postes de vice-président est frauduleux. Il soutient à cet effet que le 3ème poste attribué à Bennoo Bokk Yaakaar doit revenir de fait à Yewwi Askan Wi. Selon une note lue par le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, Bennoo Bokk Yaakaar a proposé Abdoulaye Diouf Sarr, Aïssatou Sow Diawara, Elhadj Malick Diop et Yetta Sow aux quatre premiers postes de vice-président. Mamadou Lamine Diallo de la coalition Wallu Sénégal est désigné au 7ème poste de vice-président par sa coalition. Les députés de Yewwi Askan Wi ont déclaré qu’ils ne vont pas se laisser faire, si des événements «injustes» similaires à ceux d’hier se répètent. Cependant, le vote doit démarrer dans quelques instants, sauf changement de dernière minute.

Pape Moussa Camara (Stagiaire)

Leave a reply