Aux origines de la Ziar générale de Tivaouane, un rendez-vous entre un guide spirituel et ses disciples

0
360

(APS) – Cinq ans après le décès de son père en 1922, Serigne Babacar Sy qui accédait à la charge de khalife général de la confrérie des tidianes, avait initié en 1927 une journée de ziar ( visite), lors de laquelle il recevait ses disciples, pour la plupart des fonctionnaires affiliés à la Dahira Al-Kiram.

Depuis lors, cette journée communément appelée ziar générale que la la cité religieuse tidiane de Tivaouane va abriter ce dimanche, se perpétue de génération en génération.

Suite au rappel à Allah de son père  Elhadji Malick Sy en 1922,  Serigne Babacar Sy  bénit la création du Dahira ( association religieuse) Al-Kirâm, considéré comme le premier du genre au Sénégal.

Par cette initiative, le guide religieux pensait entendait surtout fortifier la foi de ses disciples composés en majorité de fonctionnaires.

La Ziarra va réellement démarrer lorsque Serigne Babacar Sy décide en 1930 d’accorder au Dahiratoul Kîram une journée annuelle durant laquelle les disciples viennent se ressourcer auprès de leur guide spirituel à Tivaouane, afin de profiter des orientations et recommandations du marabout, décédé en mars 1957.

Le matin,  avant de l’arrivée  du convoi en provenance de Dakar, il s’habillait de manière très élégante,  animé d’un enthousiasme qui en disait long sur l’importance que le fils d’Elhadji Malick Sy accordait à cette audience particulière dédiée aux Dahira Al Kiram de  la Gueule-Tapée   et Ahmadiya, raconte-t-on.

Il recevait très tôt la visite de quelques “talibés” (disciples) avant d’aller à la cérémonie, accompagné de certains de ses enfants dont Serigne Mansour Sy, de Serigne Cheikh Tidiane Sy, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine et son neveu Serigne  Mounirou Sarr, etc.

Leave a reply