Bambey /audience publique sur l’agropole centre : l’employabilité des jeunes, une préoccupation des populations

0
559

Une  audience publique sur l’étude  d’impact environnemental et social du  projet de réalisation du module régional de l’agropole centre a réuni hier, jeudi, les populations  de Mérina Sarr dans la commune de Ndangalma, les  élus locaux, les autorités administratives et les chefs de services départementaux. Il s’agissait de partager avec les populations locales sur cet outil d’aide à la décision en vue de s’assurer que les aspects environnementaux et sociaux sont pris en charge dans les décisions lors des phases du projet mais aussi de recueillir leurs préoccupations.

Le projet d’Agropole a pour objectif général de contribuer à améliorer les conditions de vie des populations, y inclus les jeunes et les femmes à travers la création de valeur ajoutée sur les produits agricoles et l’augmentation durable de la productivité des filières agro industrielles prioritaires : arachide : céréales (mil, mais et sorgho). Ce module régional de Diourbel comportera deux terrains réservés à des unités de production industrielle : un terrain de 2,385 ha pour trituration d’huile d’arachide et un terrain de 1,2 ha pour le raffinage de l’huile d’arachide. En dehors de ces unités, il y aura des bâtiments aménagés pour deux ateliers de 600 M2. La participation des populations locales leur a permis d’évoquer certaines préoccupations listées par Mme Aissatou Ba Touré, le Préfet de Bambey. Les préoccupations des populations de Marina Sarr tournent autour de l’emploi, l’employabilité, le soutien aux femmes. Les populations se sont inquiétées de leur environnement puisque ce sont des unités de transformation qui seront installées. Et de rappeler que « les audiences publiques sont une étape de procédure prévue par la loi qui nous impose de venir faire une restitution pour voir les réactions des populations sur ce qui a été écrit, de voir comment prendre en compte leurs contributions, leurs préoccupations pour mieux étayer le document». Le coordonnateur régional de l’Agropole centre Doudou Ndiaye soutient pour sa part que les préoccupations soulevées sont légitimes. Sur la question de l’employabilité, il indique que les jeunes seront insérés. Il est prévu la création de 129 000 emplois soit près de 40000 emplois pour la région de Diourbel. Un budget global de 107 milliards est prévu pour la réalisation de ce projet. Enabel contribuera à hauteur de 13 milliards, la Bad avec 43 milliards. Il est attendu 37 milliards de financement complémentaire. Sur les désagréments causés par ces unités industrielles, le coordinateur régional de l’Agropole centre déclare que un palliatif sera trouvé en cas de situations d’accidents, d’incendie ou de poussière. Les travaux vont démarrer d’ici la fin de l’année 2023 et les financements bouclés avant fin juin.

ADAMA NDIAYE

Leave a reply