Candidature du président de la République a un troisième mandat : Aminata Touré accule Ismaïla Madior Fall

0
536

Aminata Touré demande au ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, d’avoir une position tranchée sur le troisième mandat. Sa prise de parole hier, jeudi 1er décembre, a été axée sur cette spéculation autour d’une troisième candidature du président de la République, Macky Sall.

L’ancien Premier ministre, Aminata Touré, a profité de son temps de parole pour interpeller le Garde des Sceaux ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, sur sa position sur le troisième mandat. «Vous avez joué un rôle considérable dans la rédaction de la Constitution de 2016. Vous êtes parmi ceux qui l’ont rédigée. Vous avez dit, à la télé et dans les médias, qu’elle a été verrouillée. En conséquence, «nul ne peut faire deux mandats consécutifs».  Tu l’as défendu partout, je l’ai fait moi aussi. Je veux que tu le dises de façon assumée, devant cette Assemblée, et tu le répètes pour une quatrième fois, puisque tu l’as déjà fait en trois reprises, ‘’nul ne peut faire deux mandats consécutifs !’’»

Mieux, selon l’ancienne tête de liste de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (Bby), lors des législatives du 31 juillet 2022, «plusieurs milliards ne doivent pas être dépensés que pour des leurres».  «Ce qu’on précise maintenant sur le Constitution, ne l’était pas en 2016», continue-t-elle. La thèse défendue au temps est, selon l’ancien Premier ministre : «le président Macky Sall terminera son magistère en 2024.» Pour elle, Ismaïla Madior Fall doit s’exprimer de façon tranchée sur la question. «Parlez au Sénégal, comme cet intellectuel qui joue un rôle important dans la stabilité d’un pays. Réaffirmez ici que le président de la République doit être fidèle à la Constitution», soutient Aminata Touré.

Cependant, les députés de la majorité n’ont pas apprécié cette sortie de leur ancienne camarade de parti. Sira Ndiaye demande à Aminata Touré de remettre son poste de député à la coalition Bennoo Bokk Yaakaar. Fanta Sall lui emboite le pas, sous les applaudissements de ses collègues. Pour Demba Diop Sy, aucune loi n’est rétroactive. Et il n’existe pas dans la Constitution un article qui interdit au président de la République de se présenter pour un troisième mandat. Pour Aïssatou Sow Diawara, le président de la République a droit à un troisième mandat. De son côté, Aniyeu Mbengue lui est d’avis que le président Macky Sall a droit à un second quinquennat.

Fatou NDIAYE

 

Leave a reply