Contrôle de la mise en œuvre des activités et programmes sectoriels : une mission de parlementaires de la Cedeao déployée au Sénégal

0
655

Le parlement de la CEDEAO a entrepris des missions de contrôle parlementaires auprès des institutions et agences spécialisées de la CEDEAO basées dans les États membres. Ces missions qui sont conformes aux dispositions de l’acte additionnel portant renforcement des prérogatives du parlement de la CEDEAO entre dans le cadre de son programme d’activités annuel 2023. L’objectif est entre autres de s’assurer que les programmes mis en œuvre sont conformes avec les objectifs stratégiques de la CEDEAO ainsi que de promouvoir et accroître la transparence…

 « Dans le cadre de son programme d’activités annuel 2023, le Parlement de la CEDEAO a entrepris des missions de contrôle parlementaires auprès des Institutions et agences spécialisées de la CEDEAO basées dans les Etats Membres. Les missions de contrôle parlementaires sont conformes aux dispositions de l’Acte additionnel portant renforcement des prérogatives du Parlement de la CEDEAO qui habilitent le Parlement au contrôle de la mise en œuvre des activités et programmes sectoriels approuvés des Institutions et agences de la Communauté », a-t-on appris d’un communiqué parvenu à notre rédaction.

Ainsi, l’objectif de ces missions selon la source est entre autres « de s’assurer que les programmes qui sont mis en œuvre par les Institutions et agences sont en phase avec les objectifs stratégiques de CEDEAO ». Il s’agit aussi, « de promouvoir et accroitre la transparence, la responsabilité et l’efficacité dans la mise en œuvre, les processus et le fonctionnement des programmes.» Et enfin « d’évaluer la mise en œuvre des programmes et prodiguer des conseils », a-t-on lu sur le communiqué.

A ce titre, « six missions de contrôle parlementaire sont déployées de manière simultanée du 11 au 14 Septembre 2023 dans les Etats membres de la CEDEAO », note la même source.  Il faut noter qu’au Sénégal, la mission parlementaire est chargée de visiter, le GIABA (Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment de l’Argent en Afrique de l’Ouest) et le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre. Au cours de sa mission, la délégation a eu des échanges fructueux avec les hauts responsable des deux institutions ci-dessus citées qui ont porté principalement sur notamment, « La présentation du GIABA et du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre, de la mise en œuvre de leurs programmes (Mandat, Objectifs stratégiques, réalisations) et les défis et perspectives de ces institutions (Fonctionnement, administration, finances, Ressources humaines) », a-t-on souligné.

Ainsi, selon le communiqué des parlementaires de la CEDEAO, « Un rapport résumant les présentations et les débats et comprenant surtout les principales recommandations sera adopté par les membres de la délégation et sera soumis à la plénière au cours de la plus proche session du Parlement. » A cette occasion également, « la délégation a rendu des visites de courtoisie au Ministre de la femme, de la famille, de l’égalité des genres et de la petite enfance (représenté par son Directeur de Cabinet) ainsi qu’au Président de l’Assemblée nationale du Sénégal », a-t-on indiqué.

OUSMANE GOUDIABY

 

Leave a reply