Décision Cour CEDEAO : «Nous voulons que l’Etat du Sénégal respect la démocratie,(…). Mais… », Moussa Sarr, porte-parole LD

0
234

« La première chose que j’ai à dire par rapport à cette décision, c’est que nous ne pouvons que prendre acte de cet arrêté rendu par la Cour de justice de la Cedeao. Ensuite, il nous faut quand même rappeler que nous sommes dans un pays de démocratie, de liberté et les formes de libertés que nous avons dans ce pays ont été conquis sous hautes luttes. Nous voulons que l’Etat du Sénégal respect la démocratie, respecte les libertés individuelles et collectives. Ça, c’est un fait, nous nous sommes toujours battus dans ce pays pour le respect des libertés. Mais, il faut également constater qu’il n’est pas tolérable que les acteurs politiques et les organisations de la société civile puissent manifester partout dans la capitale y compris devant les grilles du Palais de la République. Partout où vous allez dans le monde, il y a des lieux qui sont interdits aux manifestations : il y a des manifestations qui ne sont pas tolérées sur les Champs-Élysées, il en est de même devant la Maison blanche aux États-Unis. Il faut qu’également au Sénégal accepté qu’il y a des lieux dans lesquels, nous ne devons pas nous autorisés des manifestations. Je pense que les grilles du Palais de la République devraient être soustrait des lieux de manifestations politiques et syndicales. Nous devons protéger nos institutions et cela n’empêchera pas que la démocratie continue à se développer dans ce pays. »

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :