Diourbel – assemblée générale des chefs de village: moussa amy dieng plaide la revalorisation de leur statut

0
734

L’assemblée générale constitutive du bureau régional des chefs de village de la région s’est tenue, le week-end passé, à la gouvernance de Diourbel. Moussa Amy Dieng, le chef de village de Keur Laye, qui a été élu à la tête du bureau régional, s’inscrit dans une dynamique de revalorisation du statut du chef de village. C’est Moussa Amy Dieng, le chef de village de Keur Laye, dans la commune de Garde Escale, qui a été élu à la tête du bureau régional de l’association des chefs de village de Dioubel, pour un mandat de 3 ans renouvelable une seule fois. Cette assemblée générale s’est déroulée en présence de l’adjoint au gouverneur chargé des Affaires administratives. Aussitôt, le nouveau président a décliné sa feuille de route. Sa priorité est de revaloriser le statut du chef de village. Moussa Amy Dieng explique : «le premier rôle du chef de village est de recouvrer la taxe rurale et de veiller au respect des institutions, lois et règlements sénégalais. Le chef de village héberge les fonctionnaires, les voleurs et les personnes égarées. Nos moyens sont limités. Mais on commence à avoir des améliorations. Nous allons lutter pour que les conditions d’existence des chefs de village s’améliorent à savoir l’amélioration de cette indemnité de 50.000 FCFA». Et il poursuit : «nous souhaitons qu’ils aient plus de moyens, des véhicules, des armes, des cartes professionnelles, pour qu’ils soient plus respectés».

L’adjoint au gouverneur charge des Affaires administratives, Oumar Ndiaye, qui présidait cette assemblée générale constitutive, a soutenu, pour sa part, que la création de ce bureau régional permet à l’administration d’avoir un seul interlocuteur. Il invite, par ailleurs, le bureau à créer des rencontres de formation destinés aux chefs de village, pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle. «Nous avons demandé au bureau, en dehors de cette assemblée générale constructive, de solliciter l’Administration dans le cadre du renforcement des capacités. Nous insistons sur ce fait parce que les compétences sont là», a-t-il conclu. Pour rappel, ce sont en tout 111 délégués, choisis
dans les 37 communes de la région de Diourbel, qui ont pris part à cette assemblée générale. ADAMA NDIAYE

Leave a reply