Evolution du taux de réussite au baccalauréat : « Tendance générale à la hausse, malgré une légère baisse cette année », selon les autorités

0
1972

Le taux de réussite au Baccalauréat 2023  est estimé à 51,54%. Même s’il connaît une légère baisse, comparé à celui de l’année 2022 qui était de 51,99%, les autorités ont affiché leur satisfaction par rapport aux résultats du Bac. Selon elles, ces dernières années, il y a eu une progression concernant la réussite au Bac.

Au total, quelques 77284 candidats sur 155109 inscrits ont été reçus au Baccalauréat général 2023 à l’issue des deux tours. Ce qui est synonyme d’un taux de réussite de 51,54%, selon l’Office du Baccalauréat. Cette année, le taux de réussite connaît une légère baisse par rapport à l’année passée où il était de 51,99%. Mais, cette baisse ne change pas la tendance générale de la hausse de l’accessibilité du Baccalauréat.

Si certaines régions ont réalisé des performances au Baccalauréat, d’autres ont, par contre, fait moins que 2022. La région de Matam est arrivée en tête, avec un taux de réussite de 70,90% à l’examen du Baccalauréat 2023, selon l’Inspection d’Académie. A Fatick, le taux de réussite est de 48%. Quant à la région de Saint-Louis, elle a réalisé un taux de réussite de 48,93% au Baccalauréat, toutes séries confondues. L’Académie de Ziguinchor a enregistré un taux de réussite de 44,52%, soit moins bien qu’en 2022.

L’année scolaire 2022-2023 a été marquée par de fortes tensions politiques liées surtout à l’affaire Ousmane Sonko/Mame Mbaye Niang mais aussi à la condamnation du leader du Pastef à deux ans de prison ferme dans l’histoire de viol requalifié en «corruption de la jeunesse». En raison des violences, des élèves ont été forcés de rester chez eux, mais aussi des écoles ont été fermées dans le Sud du pays après qu’elles eurent été incendiées et saccagées.

Les syndicats d’enseignants ont aussi perturbé les cours en décrétant des mots d’ordre de grève, pour le respect des accords signés. Des grèves qu’ils ont intensifiées à la fin du dernier trimestre. Sur ce, le gouvernement s’est inscrit dans une dynamique de sauver l’année scolaire et a rencontré les syndicats d’enseignants notamment le Cadre unitaire des syndicats de l’enseignement moyen secondaire (Cusems) et le Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal (Saemss). Il s’est ainsi engagé à respecter les accords dernièrement signés et les dates des examens avaient été maintenues.

En effet, le taux de réussite du Baccalauréat en 2022 était de 51,99% malgré les perturbations des enseignement/apprentissages par une grève de près de trois mois des syndicats d’enseignants, avant qu’un accord ne soit trouvé avec le gouvernement, le 26 février 2022. Cette grève avait même poussé les élèves et les parents d’élèves à organiser des manifestations pour la reprise des cours.

En 2021, le taux de réussite au Baccalauréat était de 44,65. A l’époque, le Directeur de l’Office du Bac avait précisé que, de 1990 à 1999, le taux de réussite se situait entre 34 et 41%, jusqu’en 2020 où un bond de 48,4% a été réalisé, malgré la pandémie du nouveau coronavirus.

Pour rappel, en 2020, le Sénégal avait connu un taux de réussite au Baccalauréat qui avait dépassé toutes les attentes. Les acteurs de l’éducation le justifiaient par la manière exceptionnelle dont l’année a été gérée, avec la concentration de l’ensemble des acteurs, l’éclatement des classes, l’allègement des curricula qui ont constitué des facteurs déterminants.

Le ministère de l’Education nationale se dit satisfait des résultats du Baccalauréat qui, selon lui, connaissent une progression significative depuis 2012, grâce aux «investissements consentis pour le système éducatif sénégalais».

Mariame DJIGO

Leave a reply