Exigibilité de la carte nationale de presse, depuis le 1er décembre 2022 : le ministère de la Communication «invalide» les cartes-maisons

0
957

L’exigibilité de la Carte nationale de presse est effective depuis le 1er décembre dernier, invalidant du coup, officiellement, les cartes-maisons délivrées par les entreprises et organes de presse à leurs personnels.  Dans un communiqué le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique rappelle que désormais seuls les détenteurs de ce document peuvent se prévaloir de journaliste ou technicien des média et bénéficier des avantages y afférant.

«La Carte nationale de presse, instaurée par la loi n° 2017 – 27 du 13 juillet 2017 portant Code de la presse, est exigible à partir du 1er décembre 2022, en application de la décision de la Commission de la Carte nationale de presse prise lors de sa session du 13 août 2022 tenue à la Maison de la presse Babacar Touré. Conformément à l’article 22 du Code de la presse, «seuls les détenteurs de la carte nationale de presse peuvent se prévaloir de la qualité journaliste ou de technicien des médias à l’occasion de l’établissement de tout acte administratif et en vue de bénéficier des dispositions prises en faveur de la presse», informe la tutelle dans le document.

Toutefois, le ministère de la Communication précise que «La carte nationale de presse donne à son titulaire un accès libre à tous les lieux et espaces d’événement ou de manifestation publique, où il est susceptible de trouver des informations d’intérêt public ou utiles à la réalisation de sa mission, sous réserve du respect du «secret-défense», du secret de l’enquête et de l’instruction et de la réglementation applicable à l’accès à certains sites ou structures», lit-on dans le texte. Et de relever que «Les organisateurs des manifestations publiques prennent les mesures nécessaires qui garantissent la mise en œuvre effective de cette disposition nécessaire pour l’assainissement du secteur de la communication.»

Papa Moussa CAMARA (Stagiaire)

Leave a reply