Gamou 2023 : GTS prévoit une desserte de Mékhé à partir de Diamniadio

0
906

(APS) -Le directeur général des Grands trains du Sénégal (GTS), Samba Nidaye, a fait part, jeudi, de l’ambition de la société d’assurer la desserte de Mékhé en partant de Diamniadio pour passer par Thiès et Tivaouane à l’occasion de la célébration du Mawlid.

Le directeur général des GTS intervenait lors d’une conférence de presse organisée à la gare ferroviaire après l’arrivée du dernier train transportant des voyageurs en provenance de Touba pour les besoin du grand Magal.

Après avoir exprimé sa satisfaction au sujet des performances du train qui a transporté en six jours, 3.806 passagers, M. Ndiaye a dit espérer que GTS “ne va pas s’en arrêter là“.

“Nous allons en direction du Gamou et ce que nous avons proposé à l’Etat, c’est que nous puissions partir de Diamniadio, cette fois, pour rallier Thiès, Tivaouane et Mékhé“, a-t-il déclaré en assurant être persuadé que les Chemins de fer du Sénégal (CFS), société partenaire des GTS, “ne ménageront aucun effort“ pour que les rails sur cet axe où les trains miniers circulent déjà, soient réhabilités pour pouvoir  recevoir des trains voyageurs.

“En attendant, notre objectif, c’est de faire en sorte que chaque semaine, un train puisse quitter Thiès pour aller à Touba. Nous l’avons fait, cela a été beau, je me demande pourquoi nous devrions l’arrêter“, a-t-il pousuivi.

S’agissant de l’axe menant à Tambacounda,  Samba Ndiaye a dit s’en tenir à la déclaration du directeur général des  CFS, Malick Ndoye, selon laquelle ce tronçon devrait être livré en fin d’année.

Les GTS pourront alors mettre en service leur “train vedette“, l’Express, doté de “toutes sorte d’équipements“, pour rallier Guinginéo et “toutes ces villes nostalgiques du train“, a-t-il fait valoir non sans rappeler que le Sénégal s’inscrit en droite ligne de la directive de l’Union africaine de “privilégier la réhabilitation des voies ferrées existantes à côté de la modernisation à travers la construction de voies standard“.

En plus du train express régional (TER), avec ses “résultats irréfutables“, l’Etat a entamé la relance du trafic sur la voie métrique, a-t-il fait remarquer.

“Aujourd’hui, c’est Touba, demain, ce sera Mékhé, après-demain Tamba et plus tard Saint-Louis“ , a-t-il dit, notant que l’option de l’Etat est d’ “aller partout où il y a la ligne métrique, et peut-être dans un futur  proche, d’amener le rail jusqu’à Matam et Ziguinchor et les autres régions du pays“, dans le cadre d’une stratégie de revitalisation du rail.

Le train est “le moyen par excellence de transport de masse“ a-t-il rappelé, disant entrevoir des “perspectives heureuses“  pour le transport ferroviaire au Sénégal.

Il a dit avoir reçu ce jeudi le directeur général de l’Union internationale des chemins de fer (UIC) pour discuter des modalités d’une collaboration avec GTS, pour une exploitation sécurisée du rabattement au niveau de la gare de Diamniadio.

Une visite commune entre CFS, GTS, l’UIC et d’autres structures ferroviaires est prévue vendredi sur le site. L’UIC compte aussi accompagner GTS dans la politique de décarbonation, a-t-il dit.

Leave a reply