Dame justice casse l’autorité des préfets et réhabilite les listes de Yewwi Askan Wi à Saint Louis, Mbour, Matam

0
597

La coalition Yewwi Askan Wi gagne une partie du bras de fer qui l’opposait à l’administration territoriale, notamment  les préfets et sous-préfets des départements de Saint-Louis, Matam, Mbour qui avaient invalidé ses listes de candidats aux élections locales. En effet, statuant sur les recours déposés par les responsables locaux de la coalition Yewwi Askan Wi qui s’attaquaient ainsi aux décisions de l’autorité administrative, les présidents des Cours d’appel de Saint-Louis et de Thiès ont douché les ardeurs des autorités administratives en validant toutes les listes ayant fait l’objet de rejet.

Un véritable camouflet pour l’administration territoriale. Moins d’une semaine après l’invalidation des listes de la coalition Yewwi Askan Wi pour les élections locales de 2022 décidée par les préfets et sous-préfets des départements de Saint-Louis, Matam et Mbour, ces décisions de rejet ont été tout simplement… rejetées par les Cours d’appel de Saint-Louis et de Thiès. En effet, statuant sur les recours déposés par les responsables locaux de la coalition Yewwi Askan Wi qui s’attaquaient ainsi aux décisions de l’autorité administrative, les présidents des Cours d’appel de ces deux régions ont tempéré les ardeurs des autorités administratives.  

Dans un message partage sur son profil Facebook, Me Abdoulaye Tall, candidat de la coalition Yewwi Askan Wi pour la commune de Mbour, a informé ainsi que la Cour d’appel de Thiès que lui et ses camarades avaient saisie d’un recours contre l’invalidation de leur liste par le préfet de Mbour au motif « incomplet », a tranché en leur faveur. Selon lui, cette juridiction a ainsi ordonné au «préfet de Mbour à recevoir» les listes de la coalition Yewwi Askan Wi qu’il avait rejetées.

«Après plusieurs jours d’attente, la Cour d’appel de Thiès vient de dire le droit. Nos listes Yewwi Askan Wi pour les élections locales seront déposées devant la Commission de réception présidée par le Préfet de Mbour. », s’est réjoui Me Abdoulaye Tall par ailleurs porte-parole du parti Pastef/Les patriotes d’Ousmane Sonko.

La décision en question intervient quelques heures après celle prise en faveur de cette même coalition Yewwi Askan Wi par la Cour d’appel de Saint-Louis. Saisie également par les responsables locaux de cette coalition de l’opposition d’un recours suite au rejet de leurs listes pour les communes de Fass, Gandiol et Gandon, la Cour d’appel de Saint-Louis a tranché en leur faveur. Et c’est Déthié Fall, mandataire national de Yaw qui est monté au créneau pour  porter cette nouvelle à la connaissance du public.

«Après Matam, la coalition Yewwi Askan Wi obtient gain de cause à Saint-Louis. La coalition a aussi gagné le recours pour les communes de Fass, Gandiol et Gandon.», s’est-il réjoui dans un message.

Il faut rappeler que ces décisions interviennent vingt-quatre heures après la validation par cette même Cour d’appel de Saint-Louis de la nouvelle liste déposée à Matam par les nouveaux mandataires de Yewwi Askan Wi, suite à la désertion de l’ancien mandataire de ladite coalition qui avait rejoint la mouvance présidentielle dans le département de Matam.

Ces décisions qui sont survenues en outre vingt-quatre heures après la journée de confrontation dans certaines artères de la capitale entre des membres de l’opposition et les forces de l’ordre (gendarmes et policiers), suite au renvoi du procès en appel de Barthélémy Dias dans le cadre de l’affaire Ndiaga Diouf, redonnent un nouvel espoir à cette coalition de l’opposition initiée par les partis politiques Pastef d’Ousmane Sonko, Taxawu Dakar de l’ancien maire de Dakar et le Pur de Serigne Moustapha Sy.

NANDO CABRAL GOMIS

Comments are closed.