Grave accident de la circulation à Louga : encore 22 morts sur la route de Sakal

0
4011

La série noire se poursuit sur les routes du Sénégal. Une semaine après l’accident de Sikilo (Kaffrine) ayant coûté la vie à 42 personnes, un nouvel accident de la circulation a eu lieu hier, lundi 16 janvier, dans la commune de Ngueune Sarr, située dans l’arrondissement de Sakal (Louga). Au total, 22 personnes ont perdu la vie. Au cours de la journée, des membres du gouvernement sont allés au chevet des blessés à l’hôpital régional de Louga. Sur place, le Premier ministre, Amadou Ba, a réaffirmé la détermination du gouvernement à lutter contre l’insécurité routière.

Le Sénégal s’est réveillé hier, lundi 16 janvier 2023, avec une triste nouvelle. 22 personnes ont perdu la vie dans une collision entre un car de transport en commun et un camion. Le choc est survenu vers 5h du matin dans la commune de Ngueune Sarr, située dans l’arrondissement de Sakal, département de Louga. «Sept (7) blessés ont été évacués sur Dakar par hélicoptère, répartis entre l’hôpital Dalal Jamm, l’hôpital Idrissa Pouye de Grand Yoff et l’hôpital Principal. Un blessé est décédé au cours de son évacuation sur Dakar, portant le bilan à 22 décès. 18 blessés sont pris en charge à l’hôpital de Louga, 3 autres à l’hôpital de Saint-Louis. Tous les corps sans vie ont été identifiés», informe le gouvernement qui dresse ainsi le bilan à travers un communiqué du ministre porte-parole, Abdou Karim Fofana.

Selon des informations, un âne en divagation serait à l’origine du drame qui survient seulement quelques jours après la tragique collision qui a fait 42 morts, le dimanche 8 janvier dernier à Sikilo (arrondissement de Gniby, vers 3h du matin) dans la région de Kaffrine. Ce qui a remis en lumière les maux de la route et encore plongé les populations sénégalaises sous le choc.

SURCHAGE : 15 PERSONNES DE PLUS DANS LE CAR

Après l’annonce de l’accident de la circulation, des membres du gouvernement, dont le Premier ministre, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, le ministère de l’Intérieur, sont allés à l’hôpital régional de Louga pour s’enquérir de la situation. «C’est un car dont la carte grise permettait de prendre 32 personnes. Il y avait 15 personnes de plus ; soit 47 personnes. Rien ne l’explique et ça montre un peu la pertinence des mesures qui ont été prises», a fait savoir le Premier ministre Amadou Ba.

Sur ce, il a réaffirmé la détermination du gouvernement à lutter contre l’insécurité routière. «Cela nous ramène à la bouillante actualité. Il y a exactement une semaine, nous étions à Sikilo où un accident avait provoqué près de 40 morts, 39 sur le coup et 3 autres plus tard. Un conseil interministériel avait été organisé et des mesures prises. Des mesures qui sont en cours d’application et l’Etat les mettra en œuvre avec toute la rigueur requise et bien sûr nous continuerons d’échanger et de discuter avec les chauffeurs et les transporteurs pour que l’intérêt général soit au-dessus des intérêts particuliers pour que l’on puisse préserver la vie, la sécurité et l’intégrité physique des citoyens ou d’une manière générale des voyageurs qu’ils soient sénégalais ou étrangers», a déclaré Amadou Ba.

«NOUS AVONS DEPASSE TOUTES LES LIMITES ET IL EST DE LA RESPONSABILITE DU GOUVERNEMENT DE METTRE EN ŒUVRE CES MESURES»

Le chef du gouvernement a rappelé les mesures déjà prises. «Nous avion interdit l’importation des pneus usés. Il s’est rendu compte que les pneus ont situé pour l’essentiel la cause de certains accidents. Bien sûr, il y aura un dispositif d’accompagnement. Ce dispositif sera discuté avec les chauffeurs et transporteurs. Le souhait du Président de la République c’est que les charges soient amoindries dans ce secteur. Nous avions aussi parlé du contrôle des visites techniques. Nous avons remarqué aujourd’hui, au vu de l’enquête préliminaire que ce véhicule a passé trois fois la visite technique. C’est vrai qu’il y a une responsabilité des services de l’Etat. De ce point de vue, l’Etat prendra toutes ces responsabilités pour que nos intérêts personnels ne soient mis au-dessus de l’intérêt général», a indiqué le Premier ministre.

Toujours concernant les mesures en vue de lutter contre l’insécurité routière, Amadou Ba souligne que «le président de la République a aussi décidé d’un programme de renouvellement du parc». «Le gouvernement est ouvert pour échanger avec les transporteurs sur les conditions de sa mise en œuvre. J’ai parlé de mesures phares mais en réalité, il y a beaucoup de mesures à mettre en œuvre pour moderniser le transport. L’objectif du gouvernemental est de sécuriser les voyageurs. Aujourd’hui je pense que nous avons dépassé toutes les limites et il est de la responsabilité du gouvernement de mettre en œuvre ces mesures. Bien sûr, nous sommes disposés à engager toutes les dispositifs nécessaires pour faciliter la mise en œuvre de ces mesures prises pour l’intérêt de la collectivité», a soutenu Amadou. Il a, par ailleurs, salué le fait que «toutes les dispositions ont été prises par le Chef de l’Etat pour que nos compatriotes blessés soient traités dans les meilleures conditions possibles».

Mariame DJIGO

 

Leave a reply