Guerre en Ukraine : le chef de Wagner affirme s’être emparé du QG de l’armée à Rostov, en Russie, et contrôler des sites militaires

0
654

Evguéni Prigojine à assuré que les avions militaires engagés dans l’offensive russe en Ukraine « partent normalement », alors que Vladimir Poutine admet une situation « difficile ».

Le chef du groupe paramilitaire Wagner, Evguéni Prigojine, a affirmé, samedi 24 juin via une vidéo postée sur Telegram, être dans le quartier général de l’armée russe dans la ville de Rostov. « Nous sommes au QG, il est 7h30 du matin » (6h30 heure de Paris), a-t-il affirmé. « Les sites militaires de Rostov sont sous contrôle, y compris l’aérodrome », a-t-il ajouté, alors que des hommes en uniforme marchaient derrière lui.

Des images publiées sur les réseaux sociaux et par les agences de presse montrent des chars et des troupes circulant dans la ville de Rostov. Dixième ville russe avec plus d’un million d’habitants, la ville se situe à quelques dizaines de kilomètres de la frontière avec l’Ukraine et abrite un centre de commandement capital pour l’offensive russe.

Vladimir Poutine évoque une situation « difficile »

Evguéni Prigojine a assuré que les avions militaires engagés dans l’offensive russe en Ukraine « partent normalement » de l’aérodrome de Rostov pour remplir leurs « tâches de combat », en affirmant qu’« il n’y aucun problème »« Le principal point de commandement fonctionne normalement », a poursuivi Evguéni Prigojine, an assurant qu’« aucun officier » déployé là-bas n’a été suspendu de ses fonctions.

« Des mesures décisives seront prises pour stabiliser la situation à Rostov. Elle reste difficile », a de son côté déclaré Vladimir Poutine dans une allocution à la nation. Le chef d’Etat russe a précisé que le fonctionnement « des organes d’administration civile et militaire est de facto bloqué » dans cette ville.

Leave a reply