Hommage à la veille de ses 90 ans : l’écrivain Cheikh Aliou Ndao adoubé par « Fonk Sunuy Làmmiñ »

0
801

Ce mercredi 18 janvier à la Maison de la Culture Douta Seck, l’association « Fonk Sunuy Làmmiñ » va rendre hommage à l’écrivain Cheikh Aliou Ndao à la veille de ses 90 ans. « Après l’hommage rendu à Mame Younouss Dieng, le 17 novembre 2021, c’est la grande personnalité de l’Éducation et de la Culture, le pédagogue et l’écrivain, le défenseur et le militant des langues et cultures africaines qu’est Cheik Aliou Ndao, que le collectif veut célébrer pour lui rendre hommage et le remercier pour toute son action », informe un communiqué rendu public. Au menu de la célébration de l’homme, il est prévu une exposition d’ouvrages en langues nationales, la diffusion d’une vidéo sur l’itinéraire du dramaturge et le lancement d’un livret sur lui. Poète, romancier et nouvelliste, Cheikh Aliou Ndao né en 1933 à Bignona a fait une carrière dans l’enseignement et dans l’administration. Il a publié des œuvres en français ainsi qu’en wolof et s’est illustré dans le domaine de la littérature. « C’est à ce titre qu’il a reçu en 2012 le Grand Prix du Président de la République du Sénégal pour les Lettres. Cette distinction généralement destinée à récompenser une publication couronnait cette fois-ci et exceptionnellement l’ensemble d’une œuvre. Une personnalité de cette envergure mérite l’hommage de ses disciples, de ses pairs, de ses lecteurs, tout simplement de ses compatriotes à la veille en cette année de son 90e anniversaire », indique le document. Parmi les œuvres de Cheikh Aliou Ndao, on peut citer « La mort des fétiches de Sénédougou », « Les lendemains qui chantent », « Excellence vos épouses », « Mbaam Dictateur ».L’Association «Fonk Sunuy Làmmiñ » réunit des linguistes, des journalistes, des enseignants, des étudiants, entres autres militants désireux de contribuer à la valorisation des langues nationales. Dans le cadre de ses activités, elle organise des rencontres littéraires et rend hommage à des hommes et femmes qui ont œuvré pour la valorisation de nos langues et cultures.

M DJIGO

 

Leave a reply