« Il faut partir sur une logique de continuité », dixit Mohamed Ghandour, Consultant sur la qualification du Sénégal aux barrages mondial 2022

0
369

Dans la perspective de la CAN au Cameroun , les deux dernières rencontres du Sénégal contre le Togo et le Congo constituent une bonne opportunité pour emmagasiner de la confiance et rectifier les différents secteurs du jeu. C’est l’avis du docteur Mohammed Ghandour à l’issue de la qualification avant terme aux barrages ou denier tour des éliminatoires du Mondial 2022. Selon le consultant à la RTS1, l’équipe du Sénégal n’aura pas besoin de faire appel à de nouveaux joueurs pour ses prochaines sorties mais d’être dans une logique de continuité et de consolidation de ses acquis.

Avec une qualification obtenue avant terme au tour barrage de la Coupe du Monde « Qatar 2022 », l’équipe du Sénégal tient une bonne opportunité pour consolider ses acquis et arriver à la CAN « Cameroun 2021 » prévue en janvier prochain avec le plein de confiance. C’est l’avis de Mohamed Ghandour. Le consultant à la télévision nationale sénégalaise, pense que les prochains matchs comptant pour les dernières journées des éliminatoires notamment contre le Togo et le Congo constituent une bonne opportunité pour l’équipe du Sénégal d’emmagasiner un plus de confiance mais aussi d’affiner les automatismes.

« Ce qui est important, c’est de consolider les acquis avant d’arriver à la Coupe d’Afrique. C’est cela qui est important. Ce sont deux matchs amicaux mais ils préparent les prochaines compétitions. Il faudra continuer sur la lancée dans laquelle on est déjà. C’est à dire emmagasiner beaucoup de confiance. Arriver en Coupe d’Afrique avec des attaquants qui ont de la confiance, un gardien de but qui reprend de la confiance. C’est très important. Mais aussi un axe central qui arrive à retrouver ses automatismes. Cela fait partie de tout ce que l’on va essayer de rectifier », a t-il souligné.

Dans cette voie, docteur Ghandour estime qu’il ne sera pas utile de faire appel à de nouveaux joueurs. Ce qui, selon lui, équivaudrait à «casser la dynamique» dans lequel les Lions sont actuellement.

« Après ses deux matchs, il faut partir sur une logique de la continuité. Comme on est sur une période de Covid où l’on a possibilité de faire cinq changements pendant un match, il faut donc partir dans une possibilité de pouvoir changer de système et changer l’animation. Donc, il s’agit d’utiliser pendant ces deux matchs, un nouveau système, avec des joueurs que l’on veut voir rentrer en cours de jeu et pouvoir en même temps recticfier. Mais de là, à faire venir une nouvelle équipe et de faire venir de nouveaux joueurs sur deux match, en disant que l’on est qualifiés, c’est une dynamique que l’on va casser », soutient-il.

Omar DIAW

Leave a reply