Invasion Russe en Ukraine : Le FMI, aux côtés de Kiev pour le pire

0
449

La Directrice générale du Fonds monétaire international (Fmi), Kristalina Georgieva dans un communiqué s’engage à soutenir au mieux l’Ukraine en fonction de  l’évolution de la situation en cours. Par la même occasion, elle alerte que les répercussions du conflit présentent de sérieux risques économiques pour la région et le monde entier.

 

L’agression de l’Ukraine par la Russie emballe le Fonds monétaire international (Fmi). Dans un communiqué reçu, la patronne de l’Institution de Bretton Woods, Kristalina Georgieva, fait savoir que son institution va continuer son assistance et son soutien indéfectible au mieux de l’évolution de la situation de l’Ukraine.

« Le Fmi dispose d’une panoplie d’instruments et, à mesure que la situation en Ukraine évolue, nous poursuivrons nos échanges avec les autorités afin de déterminer comment nous pouvons au mieux les aider », dira Kristalina Georgieva. La directrice du Fmi de prévenir : « Au-delà de l’Ukraine, les répercussions du conflit présentent de sérieux risques économiques pour la région et le monde entier. Nous évaluons actuellement les implications qu’il pourrait avoir notamment sur le système financier et son fonctionnement, les marchés des matières premières et, plus directement, les pays ayant des liens économiques avec la région. Nous nous tenons prêts à aider nos pays membres si cela s’avère nécessaire, en étroite coordination avec nos partenaires internationaux. »

Les événements survenus cette semaine en Ukraine sont particulièrement préoccupants, tout d’abord par « leur bilan humain et par les souffrances infligées à la population », souligne la Directrice générale du Fmi. En outre, le conflit entraîne déjà de graves incidences économiques qui empireront à mesure qu’il perdure. Cette crise intervient à un moment délicat, alors que l’économie mondiale est en train de se relever des ravages de la pandémie de covid-19, et elle menace de réduire à néant une partie de cette amélioration.

« Je me suis entretenue aujourd’hui avec notre conseil d’administration pour informer les administrateurs du Fmi de notre évaluation initiale de la situation en cours. Je leur ai assuré que nos services continueraient de collaborer étroitement avec les autorités pour soutenir l’Ukraine dans la mesure de nos moyens. Nous continuerons également d’œuvrer de concert avec le Groupe de la Banque mondiale et d’autres partenaires pour coordonner notre appui et veiller à ce que l’Ukraine puisse en tirer tout le parti », a-t-elle expliqué.

Avant de poursuivre : « Ces entretiens se déroulent à distance avec des membres de nos services à Washington. Outre les conseils stratégiques de politique publique que nous continuons de fournir, nous examinons toutes les possibilités d’appui financier supplémentaire, y compris dans le cadre de l’actuel accord de confirmation dont l’encours est de 2,2 milliards de dollars. « Les autorités ont également sollicité un financement d’urgence de la part du Fmi », fait savoir Mme Georgieva.

JEAN PIERRE MALOU

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :