JO 2024: la Russie accuse le Comité international olympique de racisme

0
185

AA / Istanbul / Ahmed Hassan

La Russie a accusé, mercredi, le Comité international olympique (CIO) de « racisme et néonazisme » en raison des nouvelles mesures prises à l’encontre des athlètes russes et biélorusses participant aux JO de Paris 2024.

Selon le site Internet du réseau russe « RT », la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a accusé le Comité international olympique de pratiquer « le racisme et le néonazisme » en raison des restrictions imposées aux sportifs russes pour les Jeux olympiques de 2024.

« Par de telles actions, le CIO, qui devrait au contraire développer le sport mondial, divise et politise le mouvement sportif international, emboîtant le pas aux dirigeants et agissant comme un instrument de concurrence déloyale », a-t-elle ajouté.

Et de poursuivre: « Notre pays appelle constamment au développement d’une coopération sportive internationale fondée sur les principes d’égalité et de non-discrimination, qui garantit un accès égal aux compétitions sportives pour tous sans exception. Ce que je veux dire de plus, c’est que le Comité International Olympique est devenu un endroit où le racisme fleurit. »

Zakharova a conclu en disant que la ségrégation selon la nationalité, ou la race et l’exclusion des gens uniquement sur la base de leur nationalité en sont la meilleure preuve.

Le Comité international olympique a annoncé mardi que les athlètes russes et biélorusses, qui pourront concourir aux JO de Paris 2024 en situation neutre, ne participeront pas à la cérémonie d’ouverture des jeux.

Les athlètes russes et biélorusses aux Jeux olympiques de Paris ne seront pas autorisés à afficher quoi que ce soit symbolisant leur nationalité, des symboles aux chants, s’ils remportent une médaille d’or.

Le drapeau blanc neutre portant les lettres « AIN », qui symbolise les athlètes olympiques neutres, sera hissé, tandis que l’hymne olympique sera joué dans le stade, et les résultats des Russes et des Biélorusses montant sur les podiums ne seront pas enregistrés dans le tableau officiel des médailles.

Le Comité International Olympique a également accusé la Russie de politiser le sport, après que cette dernière a annoncé l’organisation des Jeux de l’Amitié dans le but de rivaliser avec les Jeux Olympiques, étant donné qu’ils se dérouleront en même temps.

Leave a reply