La chaleur va prédominer dans les jours à venir à Dakar (prévisionniste)

0
622

(APS) – La chaleur va prédominer dans les jours à venir à Dakar à moins qu’il y ait des manifestations pluvio-orageuses, a indiqué, lundi, Mor Kébé, ingénieur prévisionniste à l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM).

‘’Les seuls facteurs pouvant faire baisser les températures pendant cette période du mois de juillet sont la pluie et la couverture nuageuse. Et il se trouve que depuis le début de l’hivernage 2023, il n’a plu qu’une seule fois à Dakar’’, a dit M. Kébé dans un entretien accordé à l’APS.

Il a expliqué que cette canicule constatée actuellement à Dakar était liée à cette période du mois de juillet,  »un des mois les plus chauds » du point de vue de la climatologie.

‘’Au cours ce mois, a-t-il souligné, les températures fluctuent souvent dans cette région autour de 31°C à en général’’.

A ces températures plus ou moins élevées, a-t-il ajouté, il y a la présence d’humidité dans l’atmosphère de la région de Dakar. Une situation qui contribue à accentuer la sensation de chaleur, a-t-il poursuivi, expliquant qu’une température de 25°C dans l’air humide est plus chaude qu’une température de 35°C dans l’air sec car l’évapotranspiration cutanée devient très difficile quand l’air est humide.

‘’De plus, à l’échelle planétaire, a-t-il signalé, nous assistons à l’installation du phénomène d’El Nino sur le pacifique tropical’’. Il a expliqué qu’El Nino est un phénomène naturel qui se produit en moyenne tous les deux à sept ans avec une durée de vie de 9 à 12 mois et se manifeste par le réchauffement de l’Océan Pacifique.

‘’L’apparition de ce phénomène naturel peut aussi avoir un risque fort d’amplifier le réchauffement climatique planétaire’’, a-t-il encore soutenu.

Par ailleurs a-t-il indiqué, à l’échelle planétaire, on assiste à une augmentation de la chaleur d’année en année. ‘’La comparaison des normales climatologiques a montré que les températures ont connu une hausse de plus de 1°C par rapport à l’époque préindustrielle’’, a-t-il souligné, évoquant une des conséquences des changements climatiques caractérisés par le réchauffement planétaire.

Le prévisionniste de l’ANACIM a invité la population à réduire l’émission de gaz à effet de serre, à réaliser des activités de reboisement pour capter le CO2 existant et lutter contre cette hausse grandissante des températures dans le monde.

Leave a reply