La SONACOS peut assurer la souveraineté du pays en huile, selon Modou Diagne Fada

0
930

(APS) – La SONACOS, première société agroalimentaire du Sénégal, est en mesure d’assurer la souveraineté du pays en huile, si elle obtient le financement de 100 milliards de francs CFA nécessaire pour son redressement, a assuré son directeur général, Modou Diagne Fada.

‘’On ne peut pas parler de souveraineté alimentaire au Sénégal sans parler de l’huile. On ne peut pas parler de l’huile sans parler de l’huile d’arachide, qui est une huile de qualité. Il faut en avoir en grande quantité pour satisfaire la demande nationale, qui s’élève à 12.000, voire 15.000 tonnes par mois’’, a dit M. Diagne.

‘’Si elle est réhabilitée, la SONACOS peut parfaitement assurer la souveraineté alimentaire en huile’’, a-t-il dit à la presse à la 59e édition du Salon international de l’agriculture (SIA), à Paris.

Son directeur général rappelle que la SONACOS a ‘’une longue tradition de représentation’’ au SIA. ‘’Cette année, nous y sommes avec toutes nos variétés de produits. Les graines en coques, par exemple, dont le prix du kilogramme a atteint 450 francs CFA, grâce au soutien du président Macky Sall. Ensuite les graines décortiquées, qui sont triturées pour produire de l’huile brute et des tourteaux.’’

‘’Nous avons aussi emmené d’autres produits, dont la production, à l’arrêt depuis plusieurs années, a redémarré. C’est le cas des unités de fabrication d’eau de Javel et de vinaigre, de l’usine Setuna aussi, qui est notre unité de fabrication d’aliments de bétail’’, a souligné Modou Diagne Fada.

‘’La SONACOS se porte bien. Elle a fait trois exercices positifs, en 2019, 2020 et 2021. Nous pensons que l’exercice 2022 aussi sera positif. Donc, la SONACOS a été redressée’’, a assuré son directeur général.

Un ‘’grand plan de redressement’’ de la SONACOS

M. Diagne pense qu’‘’il nous reste à financer [son] plan d’investissement, un plan de relance […] dont le coût est estimé à 20 milliards de francs CFA’’.

‘’Pour y arriver, a-t-il rappelé, le chef de l’Etat a donné des instructions au ministre des Finances pour qu’il trouve une garantie, ce qui a été fait […] Nous pensons que nous pourrons relever ces fonds-là dans les semaines à venir, pour réhabiliter la SONACOS.’’

‘’Cela va permettre non seulement de protéger les emplois existants, mais aussi d’en créer d’autres’’, a poursuivi Modou Diagne Fada, précisant qu’‘’il s’agit là du premier plan’’.

‘’Nous avons besoin de 100 milliards de francs CFA pour le grand plan de redressement (le second plan). Nous avons bénéficié du soutien de la Banque africaine de développement’’, a-t-il expliqué.

M. Diagne estime que ‘’la SONACOS, qui était le fleuron de l’agro-industrie sénégalaise, pourra employer des milliers de Sénégalais pour réduire le chômage et impacter le produit intérieur brut [du] pays, lorsque […] le financement de ce plan-là’’ sera obtenu.

‘’La SONACOS jouera mieux sa partition quand elle va acquérir de nouveaux équipements pour renforcer ses capacités de production’’, a-t-il promis.

La société agroalimentaire nationale est confrontée cette année à une forte baisse de la production d’arachide, sa matière première.

Selon son directeur général, elle va intervenir dans le commerce et la transformation des noix de cajou pour combler ce déficit.

Leave a reply