« L’Afrique doit demander la levée des sanctions en Russie », Alioune Tine, président fondateur d’Africajom Center, sur la visite de SG de L’ONU

1
869

La visite du Secrétaire Général de L’Onu, Antonio Guterres  au Sénégal, ce samedi doit être une aubaine pour le Sénégal, qui s’est montré neutre dans la crise en Ukraine, de formuler des demandes à l’Europe. C’est en substance le point de vue du président fondateur d’Africajom Center, sur les ondes de la Radio Sénégal Internationale.

« Je pense que c’est une attitude sage, raisonnable, observe-t-il. Ne pas s’impliquer, ni d’un côté, ni de l’autre surtout pour la diplomatie sénégalaise dont le leadership est reconnu. Ca a été évoqué dans tous les journaux, dans le dernier numéro du Monde diplomatique, d’ailleurs le vote du Sénégal comme un vote neutre, comme celui du Brésil, ont été soulignés, ce qui veut dire que nous avons quand même une diplomatie qui marche », a commenté  ainsi Alioune Tine, la neutralité du Sénégal, lors  du vote des Nations Unies sur la guerre en Ukraine.

Et d’ajouter, « C’est-à-dire aujourd’hui par rapport à ce qui se passe en Ukraine, que l’Afrique demande l’arrêt des hostilités et négocie l’arrêt des hostilités, serait une excellente chose. De la même manière demander aussi la levée des sanctions qui ont quand même un impact totalement catastrophique en Afrique avec la famine. Je pense que demander aux Européens d’avoir un peu de bon sens  dans la manière de prendre des sanctions contre la Russie. C’est important qu’on parle des sanctions qui ont des effets catastrophiques en Afrique, avec la famine, avec des problèmes énergétiques que nous allons avoir », a estimé M. Tine, expert indépendant de l’ONU.

J M D   

1 comment

Leave a reply