LdC : le Real Madrid domine Liverpool et assure sa qualification pour les quarts

0
525

(Footmercato)- Après la folie du match aller, on s’attendait à une rencontre encore rythmée ce mercredi soir entre le Real Madrid et Liverpool. Et pour cause, les Reds devaient absolument enflammer la rencontre pour espérer se qualifier et rattraper le retard de trois buts (2-5 au match aller). Jurgen Klopp alignait quatre attaquants pour bousculer la défense madrilène. Darwin, Salah, Gakpo et Jota débutaient donc face à une équipe du Real Madrid sans surprise. Camavinga était préféré à Tchouameni dans ce rôle de sentinelle devant la défense. Cette confrontation démarrait très fort avec un Vinicius toujours très remuant sur le front de l’attaque qui allumait la première mèche. Mais la première grosse occasion était du côté de Liverpool avec une belle frappe de Darwin repoussée par un Courtois vigilant (7e). Dans la foulée, c’est Alisson qui sauvait les Reds en s’interposant de manière impressionnante devant Vinicius. Le portier brésilien enchaînait avec une belle parade face à Vinicius encore (15e), puis sur une frappe de Camavinga qu’il repoussait sur la barre (20e). De quoi conserver les infimes espoirs de Liverpool qui ne parvenait pas à bousculer une équipe du Real tout en gestion.

Au retour des vestiaires, Liverpool n’avait d’autre choix que de se découvrir un peu plus pour tenter de perturber une défense madrilène sereine jusqu’ici. Mais les hommes de Jurgen Klopp manquaient d’idée, de précision dans le dernier geste et n’emballaient absolument pas la rencontre. Au contraire, ce sont même les Madrilènes qui se procuraient les plus grosses occasions. Mais quand Alisson ne s’interposait pas, c’est Benzema qui ne trouvait pas la cadre. Le Français faisait preuve de beaucoup d’erreurs techniques. Heureusement sans conséquence pour son équipe. Et c’est même après un nouveau contrôle manqué de KB9 que le Real Madrid trouvait la faille. Le ballon retombait dans les pieds de Vinicius qui ratait aussi totalement sa frappe. Il en profitait cependant pour glisser le cuir à Benzema qui n’avait plus qu’à marquer dans le but vide (80e). L’ex international français se blessait étrangement sur ce but et cédait sa place dans la foulée. Mais sa réalisation scellait définitivement la qualification du Real Madrid qui n’aura pas tremblé face à une triste équipe de Liverpool (6-2 sur l’ensemble des deux matches). Les hommes de Carlo Ancelotti filent en quarts de finale et découvriront leur adversaire vendredi lors du tirage au sort.

Leave a reply