Le chancelier allemand plaide pour l’adhésion de l’UA au G20

0
615

Alors qu’il entame une tournée en Afrique orientale, le chancelier allemand Olaf Scholz s’est dit favorable et particulièrement dans le contexte actuel, à une adhésion de l’Union africaine au sein du G20.

A son arrivée à Addis Abeba en Ethiopie, où il doit se rendre au siège de l’UA. L’organisation œuvre actuellement en tant que médiatrice dans le conflit soudanais qui oppose deux généraux rivaux

_ »Nous voulons apporter notre contribution à la promotion de la paix et de la sécurité. C’est pourquoi nous nous sommes penchés sur les différents problèmes de sécurité qui se posent dans différentes régions d’Afrique. En particulier et avant tout, bien sûr, en ce qui concerne le conflit qui vient d’éclater au Soudan. Nous avons discuté en détail de la situation. Mais j’ai également assuré tout le monde du soutien de l’Allemagne pour une résolution pacifique du conflit, où l’Union africaine joue bien sûr un rôle très central. C’était important pour moi, mais je pense que c’est aussi très important pour la question de la poursuite du développement », a ajouté Olaf Scholz, chancelier allemand.

Les présidents américains et français Joe Biden et Emmauel Macron ont eux aussi exprimé leur souhait de voir l’UA intégrer l’organisation dans le passé.

« J’ai fait ici une déclaration très importante pour l’Union africaine. Nous voulons faire en sorte que l’Union africaine obtienne un siège au sein du G20, qu’elle puisse participer et avoir son mot à dire. C’est une question de respect pour le continent et ses nombreux États, ainsi que pour sa population croissante. », a expliqué Olaf Scholz, chancelier allemand.

A ce jour, l’Afrique du Sud est le seul pays africain membre de l’organisation crée en 2008. Le chancelier allemand se rendra ensuite au Kenya où il espère nouer des partenariats dans l’énergie propre dans le pays où 90% des besoins sont couverts par des renouvelables.

Leave a reply