« Le citoyen Ousmane Sonko m’a paru soulagé d’avoir pu enfin rencontrer un de ses avocats », affirme Me Ciré Clédor Ly

0
851

C’est un ouf de soulagement pour les avocats du Leader de PASTEF, Ousmane Sonko, contraint de tout contact avec ses proches. En clair ? Le président du parti PASTEF a pu avoir le privilège de recevoir son avocat, Me Ciré Clédor Ly, hier, à l’occasion de la fête de la tabaski. L’information émane de ce dernier lui-même.

« J’ai pu avec mes enfants et mon petit fils, voir mon client Ousmane Sonko », affirme Me Ciré Clédor Ly, qui souligne « C’est un homme plein de projets louables, bénéfiques et fédérateurs pour le continent Africain que j‘ai retrouvé. Un leader qui vit un destin qu’il assume pleinement et dignement. »

Selon, Me Ly « Ce que le ministère de l’intérieur m’a permis hier, est un droit humain et il est toujours indiqué de ne point porter ombrage ni entrave à ce que la nature accorde et le droit consacre. »

A l’en croire « Le citoyen Ousmane Sonko m’a paru soulagé d’avoir pu enfin rencontrer un de ses avocats après des mois de privation de ce droit élémentaire de la Défense.

« C’est pourquoi, j’espère que par ce geste louable, c’est un signe de retour à la normalité et une enjambée vers la levée des barricades, ainsi que la fin d’une oppression multiforme parce que en cela, seul le peuple Sénégalais serait gagnant », a-t-il estimé.

Le membre du Collectif des Avocats de Sonko a aussi rappeler, « Pour le peuple sénégalais qui vit un tournant décisif qui pourrait tourner aux événements de 1789 avec tout ce qu‘il fut pour un monde nouveau et d’horreur pour des tortionnaires, il n’est pas trop tard pour que la raison et la sagesse, ainsi que le respect des valeurs humaines que sont la vie, la liberté, le respect de la dignité humaine et des droits citoyens guident les pensées et les actes des uns et des autres, pour conjurer le mensonge d’une gamine inconsciente et insouciante, qui est entrain de plonger le pays dans l’abîme. »

Il faut rappeler que depuis précisément un mois, le leader de PASTEF, Ousmane Sonko a été placé sous résidence surveillée, à la suite de son arrestation hauteur de Khoungeul, alors qu’il menait sa caravane de la liberté. Depuis lors, ni ses proches et camarades de parti ni ses avocats n’ont pu accéder à son domicile, d’ailleurs barricadé par les forces de défense et de sécurité.

OG

Leave a reply