Le PAM dans l’impossibilité de venir en aide à des millions de personnes en Afrique de l’ouest

0
486

(APS) – Le Programme alimentaire mondial a déclaré qu’il n’allait pas être en mesure de venir en aide à quelque 6, 2 millions de personnes parmi les plus de 11, 6 millions initialement ciblées en Afrique de l’Ouest en raison d’une pénurie de fonds.

L’agence onusienne a dans un communiqué rendu public mercredi indiqué avoir lancé en juin une opération d’urgence d’assistance alimentaire et nutritionnelle à grande échelle au Sahel, mais qu’en raison d’une pénurie de fonds, elle ne pourra venir en aide qu’à un peu plus de la moitié des 11, 6 millions de personnes initialement ciblées.

‘’Cela veut dire que des millions de personnes seront sans aide alors que la période de soudure s’installe et que la faim atteint son paroxysme’’, a indiqué le PAM.

L’agence onusienne signale que le Mali et le Tchad seront les plus durement touchés, avec 800.000 personnes risquant d’avoir recours à des mesures désespérées pour survivre, telles que le travail sexuel, les mariages précoces ou la participation à des groupes armés non étatiques.

La réponse du PAM pendant la période de soudure vise à renforcer les efforts des gouvernements nationaux dans la lutte contre la faim, alors qu’ils font face aux conséquences combinées des conflits, de la crise climatique et de l’augmentation des coûts des denrées alimentaires et du carburant, fait-elle remarquer.

‘’La situation est tragique. Pendant la période de soudure de cette année, des millions de familles n’auront pas suffisamment de réserves alimentaires pour les soutenir jusqu’aux prochaines récoltes en septembre, et beaucoup recevront une aide limitée, voire aucune, pour les aider pendant les mois difficiles à venir. Nous devons agir immédiatement pour éviter une plongée massive dans une faim catastrophique’’, a réagi Margot Vandervelden, Directrice régionale par intérim pour l’Afrique de l’Ouest.

‘’Nous avons besoin d’une approche double pour mettre fin à la faim au Sahel : nous devons répondre à la faim aiguë par le biais de l’aide humanitaire, tout en abordant les causes structurelles de l’insécurité alimentaire en augmentant les investissements dans des systèmes alimentaires résilients et en élargissant les programmes de protection sociale du gouvernement’’, a-t-elle ajouté dans des propos rapportés par le site d’information des Nations unies.

La situation de l’insécurité alimentaire a atteint un niveau sans précédent depuis 10 ans en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, touchant 47,2 millions de personnes pendant la période de soudure de juin à août.

Leave a reply