Liverpool déclenche une polémique autour des éliminatoires en Afrique

0
329
En décidant officiellement de ne va pas laisser Mohamed Salah jouer les prochains matches de sa sélection nationale, en raison des restrictions sanitaires liées à la reprise de la pandémie de coronavirus, le club de Liverpool s’est attiré les foudres la Fédération égyptienne de football. Une affaire qui devrait concerner d’autres pays africains au vu du nombre (25) d’États inscrits sur la «red-list» britannique. Entre le club anglais de Liverpool et la Fédération égyptienne de football (EFA), c’est loin d’être le grand amour. Cet été, la direction de l’équipe des Reds avait refusé que Mohamed Salah participe aux Jeux olympiques de Tokyo, où l’Égypte a perdu (0-1) en quart de finale contre les futurs vainqueurs brésiliens. A près d’une semaine du début des éliminatoires de la Coupe du monde, Liverpool fâche de nouveau la fédé égyptienne en empêchant sa star Mohamed Salah de disputer les matches prévus contre l’Angola au Caire (2 septembre) et contre le Gabon (6 septembre) à Franceville.

LES BRESILIENS AUSSI BLOQUES

L’Égypte figure en effet sur la liste rouge du gouvernement britannique concernant la pandémie de Covid-19. Selon l’EFA, la décision de Liverpool est liée au fait que tout joueur partant pour ces pays listés doit être obligatoirement isolé pendant dix jours à son retour. Liverpool qui a bien entamé la saison en Premier League avec deux victoires en deux matches n’a pas l’intention de se passer une dizaine de jours de son international égyptien. D’ailleurs, les Reds ont aussi refusé de libérer les Brésiliens Fabinho, Roberto Firmino et Alisson Becker pour les trois prochains matches de la Seleçao en éliminatoires du Mondial qatarien, a révélé également la presse britannique.

SADIO MANE AVEC LE SENEGAL

Pour sa part, l’EFA a indiqué qu’elle avait demandé à la Fifa de lever les obligations de quarantaine pour les joueurs internationaux, afin de leur permettre de rejoindre leur sélection nationale. Ce qui laisse encore un espoir aux Pharaons. Deux autres joueurs de premier plan, Mohamed Elneny (Arsenal) et Ahmed Hassan Mahgoub (Olympiakos) ne figurent pas non plus, pour les mêmes raisons, dans la liste annoncée la semaine dernière par Hossam Badry, le sélectionneur des Pharaons. Par ailleurs, l’international sénégalais Sadio Mané, coéquipier de Salah à Liverpool, sera bien présent avec les Lions du Sénégal qui ne figure pas dans la redlist des Anglais.

Listes des pays afri-cains sur la red-list de la Grande Bretagne

Angola, Botswana, Burundi, Cap-Vert, RD Congo, Égypte, Érythrée, Eswatini, Éthiopie, Kenya, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Rwanda, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Afrique du Sud, Soudan, Tanzanie, Tunisie, Ouganda, Zambie, Zimbabwe

(rfi.fr) Commentaires (0 ) Votre nom *Courriel *Message *Security CodeCode * 

Leave a reply