L’UA tire le bilan de la première décennie d’exécution de son Agenda 2063

0
165

(Aps)- Des représentants de la Fondation pour le renforcement des capacités africaines (ACBF), de la Commission de l’Union africaine et de l’État du Sénégal se sont réunis mardi à Dakar pour tirer le bilan de la première décennie d’exécution de l’Agenda 2063 de l’organisation panafricaine.

Cette rencontre fait partie en même temps des activités de lancement du deuxième plan décennal de l’Agenda 2063, dont l’exécution démarre cette année. Elle se poursuivra jusqu’à vendredi.

L’Agenda 2063 est ‘’le schéma et le plan directeur […] visant à transformer l’Afrique en puissance mondiale’’.

‘’La première décennie de la mise en œuvre de l’Agenda 2063, de 2014 à 2023, a permis à notre continent de faire d’importants progrès […] et de créer les conditions d’une convergence’’ des États membres de l’UA, a signalé Aboubacar Sakho, conseiller technique au ministère sénégalais de l’Économie, du Plan et de la Coopération. Selon Aboubacar Sakho, le Sénégal procède chaque année à ‘’une revue des progrès enregistrés’’ dans la mise en œuvre de sa politique économique et sociale, conformément aux engagements pris par les États membres de l’Union africaine. ‘’C’est ce […] qui a permis au Sénégal de produire tous les deux ans le rapport de suivi de l’Agenda 2063 en respectant les délais’’, a expliqué M. Sakho.

‘’Le Sénégal est un bon élève en matière de bonnes pratiques’’, car il satisfait aux obligations en termes de délais en produisant des ‘’rapports de qualité’’, selon Edem Messa-Gavo, un expert en suivi-évaluation de l’ACBF.

Il existe des ‘’lacunes’’ et des ‘’faiblesses’’ dans le suivi-évaluation de beaucoup de pays, a-t-il relevé.

Leave a reply