Matam – décès d’un conducteur de Jakarta : la ville sous tension

0
242

Après le décès du jeune conducteur de moto Jakarta, Abdourahmane Fall dit Dahmani, demeurant au quartier de Thiaydé, à Matam, des jeunes sont encore descendus dans la rue, hier lundi matin, en brûlant une fois de plus des pneus pour manifester leur colère. Une vive tension qui a impacté le bon déroulement des enseignements apprentissages au niveau des collèges, écoles primaires et le lycée où les cours se sont arrêtés à 10 heures.

Le  dimanche, des informations relevant «qu’un jeune jakartaman avait perdu la vie suite à une course poursuite avec des douaniers», avaient déjà conduit des résidents de l’ancien quartier traditionnel de la commune à descendre dans la rue, après la rupture du jeûne, vers 20h. Ils ont attaqué le poste de Douane avant de l’incendier et ont brûlé au passage un véhicule de la Police frontalière et qui se trouvait sur les lieux. Ralliant en course le lieu où s’est produit l’incident, ils brûleront le véhicule de l’individu incriminé, avant de le jeter par-dessus les ponts.

Face aux heurts qui s’en suivront, en plus des éléments de la Police, il aura fallu l’intervention des gendarmes de l’escadron du camp de Thiambé pour freiner l’assaut des manifestants qui voulaient s’attaquer aux autres services de la douane. Réagissant face à la situation, des officiels de la douane ont «rejeté toute implication de douaniers dans l’incident», avant de préciser qu’il n’y  avait aucune opération officielle de la douane sur le terrain au moment des faits»…

Des informations recueillies, il ressort que «la victime, à bord de sa moto en provenance de Ourossogui, a été ‘percutée’ à hauteur du contournement de la route de Navel par un véhicule 406 dont le propriétaire, présumé coupable, qui a été arrêté par la Police, est  estampillé par les populations comme ‘un indicateur à la Douane’». Des sources indiquent que le corps de la victime qui se trouve actuellement à l’hôpital devrait être remis aux siens demain, pour les besoins de l’inhumation.

PAPE MOCTAR NDIAYE

 

Leave a reply