MATAM/Responsable politique de la coalition « Diomaye Président », Dickel Nguébane décline les attentes de la 11ème région

0
316

Responsable politique de la coalition Diomaye Président, Dickel Nguébane le président du mouvement «Agir Ensemble pour Matam», a décliné les attentes de la 11ème région à l’endroit du prochain président de la République en souhaitant que des réponses adéquates soient apportées à la problématique de l’exploitation des phosphates de Ndendori. Demandant la mise en valeur des potentialités de la zone, il a plaidé pour le développement de PMI et PME, la promotion de l’agriculture, de la pisciculture et l’industrialisation de la région.  

En présence de ses lieutenants politiques et plusieurs militants, le président du mouvement «Agir Ensemble Pour Matam», a magnifié le plébiscite des urnes en faveur du candidat, Diomaye Faye avant de saluer l’engagement des siens durant la campagne électorale et le jour du scrutin qui a conduit à obtenir de remarquables résultats. Adressant ses félicitations au Président de la coalition, Diomaye Faye, ainsi qu’aux militants, parents et amis qui se sont fortement impliqués pour le triomphe du candidat de la coalition, le responsable politique, a, par l’entremise, remercié, l’ensemble des membres du mouvement de développement qu’il dirige, en saluant leur mobilisation et leur détermination.

«Au niveau de la commune de Matam et dans d’autres localités riveraines  du fleuve, nous avons constaté un transfert d’électeurs en provenance de la rive droite du fleuve Sénégal (Mauritanie), au-delà de limiter les dégâts dans la capitale régionale, nous avons pu gagner dans certains villages du département, notamment à Djienga, Sédo et Thiarène», fait-il savoir.

Ce qui, selon lui, traduit «la forte volonté des populations à installer le changement, en s’engageant pour le triomphe du Président Diomaye Faye qui ouvre l’espoir à toute une jeunesse qui a souffert pendant des année, obligée de s’exiler à travers la mer pour aller en Europe, s’exiler à travers les forêts du Nicaragua pour aller aux Etats-Unis».

Une nouvelle ère qui s’ouvre, selon lui, du fait que l’arrivée au pouvoir de son mentor se traduira par «la mise en avant des valeurs, des convictions, des principes, une nouvelle ère qui s’ouvre pour la bonne gouvernance, de la prospérité et celle de l’abondance».

Privilégier l’économie sur la politique

Le président du mouvement «Agir Ensemble Pour Matam», qui ne cache pas son optimisme devant la réalisation des attentes des populations, déclare accorder  une forte conviction «à la concrétisation du ‘projet ‘ de Pastef». Déclinant ainsi les attentes de la région, le responsable politique a demandé du prochain président de la République d’apporter des réponses adéquates à la problématique de l’exploitation des phosphates de Ndendori et de procéder à la mise en valeur des potentialités de la région en suscitant le développement de PMI et PME, la promotion de l’agriculture, de la pisciculture et notamment l’industrialisation.  Relevant en ces termes que : «la région de Matam est une zone avec beaucoup de potentialités, très riche en ressources, notamment les phosphates de Ndendori dont les populations ne profitent pas. A côté des terres fertiles, nous avons aussi le fleuve qui doit être mis en valeur à travers l’agriculture et la pisciculture. En plus de l’implantation d’industries, il est conséquent que le développement de Petites et moyennes entreprises (PME) et Petites et moyennes industries (PMI) dans la région réduira le chômage et mettra fin à l’exode massif des jeunes».

 

Ecartant toute action de doléance avant l’heure, M. Nguébane, a demandé aux nouvelles autorités, de «prêter attention aux projets en latence dans la région, parmi lesquels : l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) de Matam toujours en chantier, de même que l’université Souleymane Niang qui peine à se concrétiser».

 

Par ailleurs, le responsable politique de la coalition Diomaye Président qui cristallise le changement, formule le souhait que «le Président Diomaye  privilégie l’économie sur le politique en positionnant plusieurs projets de développement structurants pour lutter contre la pauvreté et le chômage».

Pape Moctar NDIAYE

Leave a reply