Mercato : la Saudi Pro League confirme sa place de destination phare

0
534

L’Arabie Saoudite fait partie des pays qui ont le plus dépensé durant cet été. Avec la fin de son mercato, ce jeudi, la Saudi Pro League confirme sa place de nouvelle destination privilégiée des footballeurs.

L’Europe peut souffler. Le mercato saoudien a pris fin ce jeudi 7 septembre. Après le recrutement de la légende portugaise, le quintuple ballon d’or Cristiano Ronaldo (Al Nassr), la Saudi Pro League a grandement impacté le marché des transferts cet été. Avec 958 millions d’euros investis, les clubs saoudiens ont été les deuxièmes plus grands dépensiers au monde, après la Premier League. Depuis le rachat par le Public Investment Fund (PIF) du royaume d’Arabie de quatre des meilleurs clubs du championnat, les écuries du Vieux Continent ont perdu le monopole. 42 stars européennes ont rallié le Golfe. De gros noms comme Karim Benzema (Al Ittihad), Sadio Mané (Al Nassr), Kalidou Koulibaly (Al Hilal) et Riyad Mahrez (Al Ahli) sont devenus les nouvelles figures de proue de la Saudi Pro League (SPL).

Al Hilal en tête d’affiche

Avec l’acquisition de Neymar pour la somme de 90 millions d’euros (record de la Ligue), Al Hilal est à la tête des clubs les plus dépensiers (353 millions d’euros). L’actuel leader de la Saudi League a été actif en recrutant 7 joueurs de classe mondiale dont le champion d’Afrique Kalidou Koulibaly et le vainqueur de la Ligue Europa Yassine Bono. Al Ahli suit avec 194 millions d’euros. Le récent promu a attiré 8 stars dont l’ancien red Roberto Firmino, le vainqueur de la Ligue des Champions 2023, Riyad Mahrez, le jeune espoir espagnol Gabri Veiga et le meilleur gardien du monde FIFA 2021, Edouard Mendy. Les vice-champions saoudiens de la dernière saison Al Nassr ferme le podium avec 165 millions d’euros dépensés pour le double ballon d’or africain Sadio Mané et cinq autres grands joueurs.

Au total, 42 footballeurs ont quitté les clubs européens pour la nouvelle attraction pour les amoureux du ballon rond. Coachs, chaines de télévision et même supporters font partie de cette nouvelle vague qui fait de la Saudi Pro League l’un des championnats les plus en vue du moment. Mais la prochaine étape à franchir pour ces équipes, c’est de parvenir à inscrire tous ses noms pour participer à la Ligue Asiatique des Champions. Si l’on sait que la Confédération Asiatique de Football n’autorise que 8 joueurs étrangers pour chaque club. Place à la compétition.

wiwsport.com

Leave a reply