Nationalité et quitus fiscal : Gakou brandit sa conformité et exhorte les candidats à procéder de la sorte

0
386

Face à la presse hier, dimanche 18 février 2024, Malick Gakou, candidat de la Coalition Gakou 2024, a soulevé un autre débat. En effet, après le débat sur le double nationalité, le leader du Grand Parti évoque le sujet sur la conformité des candidats à l’élection présidentielle avec la fiscalité. Brandissant haut son quitus pour montrer qu’il est en règle, il invite tous les autres candidats à procéder de la sorte.

Le candidat de la Coalition Gakou 2024 a fait état de sa conformité avec les dispositions prévues par la Constitution. Face à la presse hier, dimanche 18 février 2024, Malick Gakou a déclaré : «Après avoir soutenu et répété que je suis parfaitement en règle avec les dispositions prévues par la Constitution, je vous réaffirme solennellement, après avoir eu des échos d’enquêtes sur ma supposée nationalité polonaise, que je suis de nationalité exclusivement sénégalaise. Aussi, je brandis mon quitus fiscal pour vous prouver que je suis tout à fait en règle avec la fiscalité de mon pays».

A ce titre, il invite les autres candidats à procéder de la sorte. Et de lancer : «J’exhorte tous les candidats, le Premier ministre Amadou Ba en premier, à procéder de la sorte pour faire la lumière sur leur nationalité et leur rapport avec la fiscalité qui constituent des éléments sur lesquels le Conseil constitutionnel doit statuer encore une fois pour nous éviter un futur président illégal, donc illégitime», a dit le président du Grand Parti, qui estime que «la Présidence de la République est une affaire hautement sérieuse qui saurait tolérer toute pratique délictueuse…» Allant plus loin dans ses mises en gardes, Malick Gackou a insisté : «Nous ne saurions admettre que des candidats comme Karim Wade, et peut-être Mme Rose Wardini, soient exclus de la course, au moment où d’autres candidats sur la liste définitive ne sont peut-être pas exempts de reproches», a prévenu Malick Gakou.

O G

Leave a reply