Nouvelle réunion de la cellule de crise après une 4e nuit d’émeutes

0
493

Le gouvernement tient samedi matin une réunion interministérielle à visée « opérationnelle », alors que plus de 1 311 personnes ont été arrêtées cette nuit.

Nouvelle réunion interministérielle, au matin d’une quatrième nuit d’émeutes liées à la mort du jeune Nahel à Nanterre. Le directeur de cabinet de la Première ministre, Aurélien Rousseau, a ouvert à 11 heures au ministère de l’Intérieur cette réunion au caractère « très opérationnel, avec tous les services et les cabinets des ministères concernés », a précisé Matignon. Élisabeth Borne avait indiqué vendredi 30 juin que cette cellule de crise était désormais activée « en continu » pour suivre la situation et « prendre les décisions nécessaires ». Emmanuel Macron avait présidé les deux premières cellules interministérielles de crise (CIC), jeudi puis vendredi.

Aucun ministre ne participe à cette troisième CIC. L’exécutif tient à « respecter le temps du deuil » alors qu’ont démarré samedi matin les obsèques du jeune Nahel, tué mardi à Nanterre par un policier, et dont la mort a embrasé de nombreuses villes en France. Les ministres ont pour leur part été priés de rester à Paris ce week-end. Ils restent « mobilisés et attentifs » à la situation. Plusieurs d’entre eux feront des déplacements ou « traiteront leur écosystème » (secteurs) en lien avec les violences des dernières nuits.

Quelques ministres sur le terrain

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, et la ministre déléguée aux PME, Olivia Grégoire, vont ainsi réunir samedi après-midi à Bercy les représentants des commerçants, des restaurateurs et des hôteliers, des assureurs ainsi que des banques françaises pour faire un point sur « les conséquences » des violences dans leurs secteurs.

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, devrait aller à la rencontre de magistrats sur sa « circulaire pénale spécifique » qui prévoit notamment de renforcer les comparutions immédiates, tandis que le ministre délégué à la Ville et au Logement, Olivier Klein, devrait se rendre dans une mairie prise pour cible.

« Ces actes sont inqualifiables, […] malgré la douleur qui reste la nôtre » après le décès du jeune Nahel, a déclaré M. Klein, qui a appelé « à un retour au calme, par respect pour la famille » de l’adolescent, avec laquelle il a encore échangé au téléphone vendredi.

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, et la ministre déléguée aux PME, Olivia Grégoire, vont pour leur part réunir samedi après-midi à Bercy les représentants des commerçants, des restaurateurs et des hôteliers, des assureurs ainsi que des banques françaises pour faire un point sur « les conséquences » des violences dans leurs secteurs. Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, se rendra à 16 heures au tribunal judiciaire de Créteil au sujet de sa « circulaire pénale spécifique », qui prévoit notamment de renforcer les comparutions immédiates.

Lepoint.fr

Leave a reply