Salif Traoré alias A’Salfo, fondateur de Magic System sur la situation du Sénégal : « Quand je vois le Sénégal aujourd’hui, ça me rappelle la Côte d’Ivoire en 2020 »

0
531

Il est à la fois artiste, créateur d’un groupe de musique au succès mondial, chef d’entreprise, acteur plus généralement de l’économie ivoirienne et africaine. Salif Traoré alias A’Salfo, fondateur de Magic System issu d’Anoumabo, quartier pauvre d’Abidjan, est le grand invité de l’économie RFI / Jeune Afrique. Interorogé sur la situation politique du Sénégal, l’artiste assimile cette situation à celle en 2020 dans son pays, la Côte d’Ivoire.

« Quand je vois le Sénégal aujourd’hui, ça me rappelle la Côte d’Ivoire en 2020 où l’on avait un problème d’ordre constitutionnel. Je ne vais pas me mêler des problèmes sénégalais, je ne maîtrise pas la Constitution sénégalaise mais je crois que tout est question de compréhension. Nos constitutions sont souvent faites sur mesure, ce qui a créé forcément des tensions par la suite », a déclaré sur Rfi  Salif Traoré alias A’Salfo, fondateur de Magic System.

De l’avis du fondateur de Magic System « Dans les premières heures, ça peut être bien, mais à la longue ça va coincer. Dans ces constitutions, il y a une opacité. Les gens n’arrivent pas forcément à comprendre, on n’arrive pas à capter. »

« Là, quand on fait des constitutions, et qu’après il y a une opacité, les gens n’arrivent pas forcément à comprendre, on n’arrive pas à capter. Quand tu as quelqu’un en face de toi qui s’exprime, tu as l’impression que c’est lui qui a raison, et que de l’autre côté, quelqu’un s’exprime et tu as l’impression que c’est lui qui a raison, c’est qu’il y a une ambiguïté constitutionnelle », a-t-il estimé.

Avec Rfi.fr

Leave a reply