Burkina : près de deux cents morts dont 39 militaires dans plusieurs attaques

0
773

Cette semaine, le centre-nord du Burkina Faso a été le théâtre de plusieurs attaques qui ont coûté la vie à 75 membres des forces de défense ainsi que leur supplétifs tandis que les jihadistes ont perdu 140 combattants. 

Une unité militaire du Groupement de Forces du Secteur Ouest (GFSO) a fait face à une embuscade près du village de Tia, région de la Boucle du Mouhoun, mardi 27 juin 2023.
« Au cours des combats, huit (08) militaires ont malheureusement été mortellement atteints et neuf (09) autres blessés », rapporte l’Etat-major général des armées.

Toutefois, la riposte des soldats a permis de neutraliser plus de 30 terroristes. Leur armement et leurs moyens roulants ont également été récupérés.

L’armée confirme une attaque contre la position des Volontaires pour la défense de la patrie de Noaka, dans le Centre-Nord.

En effet, le lundi 26 juin 2023, 33 VDP ont péri dans une attaque terroriste dans la localité.
Les supplétifs civils de l’armé ont ainsi neutralisé une cinquantaine de jihadistes et récupéré une importante quantité de matériel dont de l’armement lourd, des fusils d’assaut, des munitions, des motos et des moyens de communication.

Le même jour, un convoi de ravitaillement escorté par des unités militaires, de retour de Djibo, a été la cible d’une embuscade dans la localité de Namsiguia, région du Centre-Nord, avait rapporté l’armée, dans un communiqué publié mardi soir.
Au moins 31 militaires et 03 VDP ont été tués et une vingtaine de blessés, à l’issue de « combats, particulièrement violents ». Une dizaine d’éléments étaient toujours recherchés par les renforts déployés.

Plus de 40 terroristes avaient été neutralisés au cours des mêmes combats.

Depuis 2015, le Burkina est confronté à une incursion de groupes armés terroristes qui ont fait plusieurs milliers de victimes et entrainé le déplacement de plus de deux millions de personnes.

Leave a reply