Pèlerinage 2022 : un ’’bilan satisfaisant’’, selon le délégué général

0
967

(APS) – Le Délégué général au pèlerinage aux lieux saints de l’islam, Abdou Aziz Kébé dit tirer un ’’bilan satisfaisant’’ du Hadj 2022, parlant d’un ’’contexte particulier’’ relatif notamment à la crise sanitaire du coronavirus et les restrictions qui ont suivi.

« Le pèlerinage s’est déroulé avec satisfaction du début à la fin. Parce que ce qui importe c’est de respecter la commande de l’Etat qui se résume dans la facilitation de l’accomplissement du pèlerinage pour le citoyen sénégalais’’, a-t-il dit à l’ouverture d’un atelier d’évaluation.

Cette rencontre de trois jours porte notamment sur l’évaluation du pèlerinage 2022 en vue de ’’déceler les failles et apporter des correctifs pour l’édition 2023’’, a-t-on appris des organisateurs.

Après deux ans de suspension du pèlerinage musulman à la Mecque due à la pandémie du coronavirus, ’’la reprise s’est faite dans des conditions particulière, à savoir la réduction des quotas, les délais courts pour l’organisation et la restriction sur l’âge etc’’, renseigne le Pr Kébé.

Le délégué général au pèlerinage aux lieux saints de l’islam a toutefois évoqué ’’quelques difficultés’’ relatives notamment au ’’transport aérien et à la hausse sur le prix’’.

« Lorsque les coûts sont triplés, les gens s’attendent à une évolution du point de vue de la qualité de service. Quand il n’y a pas cet ajustement entre ces deux éléments, il y a des problèmes au niveau du consommateur sénégalais », a-t-il expliqué.

« Le deadline était trop serré mais en 45 jours, nous avons pu convoyer les pèlerins dans de bonnes conditions », s’est félicitée Adja Dado Ndour, directrice d’une agence de voyage.

Cette voyagiste privée a toutefois déploré les taxes du royaume d’Arabie saoudite ’’qui ont été triplées sans aucune amélioration dans l’offre de service’’, selon elle.

Leave a reply