Plus de 80 milliards de retombées en 2020 sur l’exploitation de Sables minéralisés en Zircon, Ilmenite, Rutile et Leucoxene

0
206

La société GCO, (Grande côte opérations Sa), filiale du groupe Français Eramet, implantée à Diogo et exploitant les sables minéralisés en Zircon, Ilménite, Rutile et Leucoxène se positionne en véritable acteur de développement à la base. Les responsables l’ont fait savoir lors du Salon international des mines (Sim) de trois jours qui a pris fin hier, jeudi 4 novembre à Dakar.

Bénéficiaire d’une concession d’environ 25 ans depuis 2004, lui permettant de valoriser les ressources naturelles des dunes à partir des sables minéralisés en zircon, ilménite, rutile et Leucoxène, la filiale Grande côte opérations SA du groupe français de ERAMET qui opère depuis 2014 est en pleine phase active. En effet, les retombées économiques pour le Sénégal sont très importantes : 81 milliards de Francs CFA de retombées locales pour la seule année 2020 sous forme de salaires, de sous-traitance et d’achats locaux, de taxes et redevances, de plan social de minier (diversification économique relocalisation de villages et de restauration des infrastructures. Education, santé).

Ces retombées économiques sont ainsi réparties : 17,9 % de masse salariale, 12, 4% d’impôts taxes et redevances, 48,3% achats (et sous-traitance) au Sénégal, 0,642% de dépenses exceptionnelles covid-19, 0,2% de RSE et 0,465% d’achats dans les localités. Tels sont les chiffres portés à la connaissance du public lors de la 6ème édition du Salon International des Mines (SIM), organisé du 02 au 04 novembre courant, à Dakar. Placé sous le thème «Promotion et développement du contenu local, levier pour une optimisation des retombées socioéconomiques dans le secteur extractif», l’événement a rassemblé bon nombre d’acteurs du secteur minier.

Selon un document transmis, les quatre produits commerciaux exploités des dunes Diogo renferment 66% des produits Ilménite, 2% de Rutile, 3% de Leucoxène, 10% de Zircon et 19% de sables sans valeur marchande.

Situé à Diego, le site industriel et base-vie comptent «710 employés dont 94 % sont sénégalais et 813 sous-traitants en majorité originaires de la région», fait remarquer la directrice de la communication Awa Ly.

Formées par les meilleurs experts internationaux les équipes locales montent en compétences sur chacune des unités opérationnelles à savoir mine, usines, transport …

«GCO peut se targuer de réussir le pari de la formation locale en misant sur un transfert de compétences», soutient-elle.

Pour rappel, après une phase d’exploration puis de construction au cours de laquelle 440 milliards F CFA ont été investis par Eramet dans une mine, ses usines, une centrale électrique, la ligne de chemin de fer Diego – Dakar, des installations portuaires à Dakar et la base-vie située à Diego, GCO est entrée en opération en 2014.  Sept ans après son entrée en production, GCO s’est clairement positionnée en acteur minier et industriel responsable et éthique à l’écoute des communautés afin d’optimiser les retombées pour le pays.

JEAN PIERRE MALOU

Comments are closed.