Pour une agriculture performante : Mamadou Moustapha Bâ parraine une «approche holistique»

0
319

«Beaucoup d’efforts ont certes été consentis pour améliorer les performances du secteur agricole mais, force est de constater que la contribution de l’agriculture dans la formation du PIB, qui est de l’ordre de 15 %, reste encore faible au regard des 70% de la population active qu’elle emploie ».

Ces propos sont du ministre des finances et du Budget Mamadou Moustapha Ba. Il présidait hier, mardi 5  décembre, la cérémonie d’ouverture de la 6ème édition  du  forum national sur le foncier. Selon lui, cette réalité, largement partagée par les pays en développement, demeure la principale entrave à la réalisation de la souveraineté alimentaire.

Pour parvenir à une agriculture performante, il invite les  différents acteurs à  bâtir une large coalition autour d’une «approche holistique», incluant sécurisation foncière, développement des chaines de valeur agricoles, préservation des écosystèmes, gestion durable des ressources.  «Il s’agit là bien entendu d’une approche impliquant la mobilisation de tous : les acteurs étatiques, la société civile, le secteur privé, les universitaires, les chercheurs, les collectivités territoriales, les populations à travers un dialogue multi acteurs », soutient-il.

Le Ministre des Finances et du Budget a estimé que la sécurisation foncière et la souveraineté alimentaire sont des préalables indispensables pour réaliser toute perspective de développement durable, harmonieux et solidaire. C’est pour cette raison, dit-il,  qu’au-delà de la nécessité d’une ouverture vers l’agriculture intensive, il nous faut impérativement protéger les droits des communautés villageoises avec la promotion et la protection de l’exploitation familiale.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply