Prix mondial de l’habitat : l’ONG UrbaSEN et la FSH honorées

0
467

L’ONG-UrbaSEN et la Fédération sénégalaise des habitants ( FSH) ont été sacrées au prix mondial de l’habitat. Ce prix attribué pour la première fois à une organisation sénégalaise, se consacre non seulement à l’amélioration du cadre de vie des habitants des quartiers précaires et la lutte contre le sans-abrisme, mais également à l’adaptation au changement climatique des habitats urbains et ruraux. La cérémonie de remise de ce dit prix s’est effectuée, le jeudi 4 mai, à la mairie de Dakar, en présence de la fondation indépendante britannique World Habitat.

« Le trophée du Prix Mondial de l’Habitat est pour la première fois attribué à une organisation au Sénégal », renseigne un communiqué. Selon le texte, « L’obtention de ce trophée revêt un sens double en ce qu’il permet une plus grande ouverture aux partenaires et bailleurs. » De plus, rapporte le document, « le Sénégal devient par la même occasion une vitrine mondiale de l’habitat social et en même temps un Learning center pour les pays de l’Afrique de l’Ouest. Cette compétition annuelle organisée depuis 1986 reconnait les meilleures pratiques mondiales en termes d’accès au logement convenable pour tous et toutes. Cela inclut des projets mettant en œuvre l’amélioration du cadre de vie des habitants des quartiers précaires, la lutte contre le sans-abrisme ou encore la réduction de risques de désastres et l’adaptation au changement climatique des habitats urbains et ruraux». Les lauréats de cette année sont un duo d’organisations sénégalaises d’appui au développement urbain: I’ONG Urba SEN et la Fédération Sénégalaise des Habitants (FSH) qui depuis plus d’une décennie travaillent sans repos et avec beaucoup de créativité pour améliorer les conditions de vie des habitants des quartiers précaires dans les villes du Sénégal. Le texte fait remarquer aussi « La Fédération Sénégalaise des Habitants compte aujourd’hui plus de 15 000 membres (dont 96% de femmes) habitant les quartiers précaires dans les régions de Dakar, Thiès, Louga, Ziguinchor et bientôt Fatick. Ces habitants exclus du système bancaire et des institutions de microfinance ne peuvent accéder au crédit à cause de l’irrégularité ou de la modestie de leurs revenus ».

Ainsi, « En mobilisant leurs petits moyens à travers un Fonds Rotatif mis en place et géré par UrbaSEN comme outil de financement de leurs activités, ils et elles accèdent à des prêts solidaires pour améliorer leurs logements et contribuer à la réalisation d’infrastructures sanitaires collectives, d’aménagement et de requalification d’espaces publics, d’aires de jeu pour les enfants, etc. Tout cela en partenariat avec des agences, ministères et municipalités auxquels UrbaSEN est lié par des conventions de partenariat », a-t-on fait savoir. « Au vu des efforts incommensurables fournis par l’ONG Sénégalaise coordonnée par Monsieur Papa Ameth Keita dans le volet habitat social, World habitat a jugé opportun de couronner cette approche assez originale de concevoir de nouveaux types de logements durables et obéissant aux normes environnementales », précise notre source. Il faut noter que la particularité de Urbasen à travers la fédération Sénégalaise des habitants, c’est justement cette méthode qui consiste à placer l’habitant au cœur du processus de conception, de construction et d’entretien de son quartier. D’où cette approche écoquartier qui a réellement séduit World habitat et tant d’autres partenaires parmi lesquels Slum Dwellers international SDI qui vient d’admettre l’ONG Urbasen et la Fédération Sénégalaise des habitants FSH comme membres à part entière.

OUSMANE GOUDIABY

Leave a reply