Procès en appel Sonko-Mame Mbaye Niang et Amy Ndiaye Gniby-députés du pur : Lundi de vérité

0
965

Le leader de Pastef et maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko va se présenter aujourd’hui devant la barre de la Cour d’appel de Dakar de même que les députés du parti Pur, Massata Samb et Mamadou Niang, dans le cadre de leur procès en appel. Pour parer à toute éventualité, le gouverneur de Dakar a réédité la mesure d’interdiction de vente de carburant en vrac jusqu’à mardi qu’il avait prise lors précédentes audiences dans le cadre cette affaire opposant le ministre Mame Mbaye Niang au maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko.

Principale source de tension politique depuis le 2 février dernier, cette affaire a été vidée le 30 mars après 4 renvois sous fond de confrontation et de manifestations violentes dans plusieurs localités du pays par le tribunal correctionnel qui a reconnu Ousmane Sonko coupable du délit de diffamation et l’a même condamné à 2 mois de prison avec sursis assorti de 200 millions de FCFA de dommages et intérêts à payer à la partie civile. Un verdict salué par certains avocats de la partie civile dont l’ancien bâtonnier du Barreau de Paris Me Pierre-Olivier Sur qui avait même indiqué que cette décision du tribunal a « réparé l’honneur bafoué » de son client mais aussi a « permis d’apaiser la tension dans le pays ».

Seulement, quelques 17 jours après la décision du juge de la première instance, voilà les deux parties de nouveau convoquées devant la barre du juge d’appel de Dakar à la suite d’un appel interjeté par le Parquet sur la durée de la peine et qui a été finalement suivi de la partie civile.

Il faut dire que cette célérité de la justice dans le traitement de cette affaire qui rappelle par ailleurs, les conditions de l’expédition du dossier Khalifa Ababacar Sall vidé à moins d’un an de la première instance à la Cour suprême ne fait que susciter des suspicions sur les soubassements de cette procédure. Mais aussi conforte la thèse selon laquelle le but recherché à travers cette procédure est moins la « réparation de l’honneur bafoué » de Mame Mbaye Niang mais plutôt d’obtenir la déchéance des droits civiques de Sonko en vue de l’écarter de la prochaine présidentielle où il serait donné vainqueur par plusieurs observateurs.

Outre cette affaire concernant le leader de Pastef, cette journée du 17 avril sera marquée également par le procès en appel opposant la députée de la majorité, Amy Ndiaye Gniby, à ses deux collègues du parti Pur, Massata Samb et Mamadou Niang. En première instance, les deux députés membres de l’un des groupes parlementaires de l’opposition, Yewwi askan wi, avaient été reconnus coupables aux termes d’un procès sous haute tension par le tribunal des flagrants délits de coups et blessures volontaires sur leur collègue qui les a condamnés à 6 mois de prison ferme. Hier, en perspective de ces procès, le Gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall, a rendu public un arrêté interdisant « pour des raisons de sécurité, sur toute l’étendue du territoire de la région de Dakar la vente de carburant en vrac du samedi 15 avril 2023 à 12H au mardi 18 avril 2023 à 12H. ». Autrement dit, cette interdiction concerne la vente de carburant dans des récipients autres que les réservoirs des véhicules ou des cyclomoteurs. En revanche, l’article 2 de cet arrêté précise que des dérogations aux dispositions de l’article premier, peuvent être accordées par les Préfets de département aux personnes dont les activités professionnelles le justifient.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply