Un candidat, un programme : « Tabax Senegaallu ËLËG» : Kamâh 2024 pour un relooking

0
493

La coalition Kamâh 2024 du candidat Boubacar Camara propose aux Sénégalais pour cette présidentielle le programme «Tabax Senegaallu ËLËG». Un programme qui touche tous les secteurs de la vie.  Cependant, ce dernier compte mettre le focus sur la bonne gouvernance avec des réformes institutionnelles profondes et adaptées aux exigences démocratiques et de développement. Le candidat Camara compte démarrer par une réforme approfondie du dispositif électoral (fichier et gouvernance) ; du rétablissement du fonctionnement correct du service public de la justice et l’adoption de mesures de promotion de l’indépendance de la justice.  Toujours dans le cadre des réformes,   la réorganisation des structures de prévention, de contrôle et de lutte contre la corruption, la restauration de la sécurité́ ainsi que la santé et l’éducation sont concernées dans son programme sans omettre le volet foncier avec la lutte contre les inondations et l’occupation anarchique de l’espace.  Le candidat n’a pas omis dans sa politique de réforme  le secteur de la Culture- Sauvegarde du Patrimoine- Promotion des Industries Culturelles et Créatives- Protection sociale des artistes. Pour la création d’emploi, il privilégie l’entreprenariat tout en donnant une place de choix à la jeunesse et aux femmes.

Volet économique  

Six charpentes constituent l’ossature du programme économique et social du candidat Boubacar Camara.  Pour ce dernier, elles sont axées autour de six grappes de défis dont la  Gouvernance. Face au péril démocratique, le candidat compte doter le Sénégal de solides organes de gouvernance au service du peuple, par le biais d’une citoyenneté́ responsable, inclusive et participative, et du respect de leurs droits et libertés pour une paix et sécurité́ durables.  Le Capital Humain fait aussi partie des six grappes.
Face  à ce qu’il appelle « mal-être » des populations, Boubacar Camara compte développer le Capital Humain avec comme fondements la Santé et l’Éducation, et comme priorités, la Jeunesse et les Femmes, avec une attention particulière aux couches vulnérables. Quid du  Développement Économique !
Face au chômage, à la pauvreté́, et à l’endettement qu’il a jugé comme « excessif » producteur d’une croissance non inclusive, il compte développer l’économie à travers l’impératif de la Transformation Structurelle par le biais de l’Industrialisation. D’autres axes sont aussi concernés parmi les six défis dont Société́ et Culture, Diplomatie et Diaspora
Protection de l’Environnement

Denise ZAROUR MEDANG  

Leave a reply