Répression dans les réseaux sociaux : le CUDIS réprouve la démarche du gouvernement

0
934

Le Cadre unitaire de l’islam au Sénégal (CUDIS) n’est pas satisfait de la démarche entreprise par les autorités étatique pour lutter contre les dérives exercées au niveau des réseaux sociaux. Face à cette démarche répressive de l’Etat, le CUDIS estime qu’avant de réprimer il faut éduquer, il faut informer, il faut conscientiser.

« Pour nous l’Etat doit avoir une démarche. C’est pour ça que nous ne sommes pas satisfaits. Nous nous voyons que la seule démarche de l’Etat pour le moment, c’est une démarche de répression, c’est une démarche de judiciarisation. C’est une entrée possible mais avant de réprimer il faut éduquer, il faut informer, il faut conscientiser », a fait savoir Dr Cheikh Gueye, secrétaire général du Cadre unitaire de l’Islam au Sénégal.

« Et sur ça, nous sommes encore sur notre faim par rapport à la démarche étatique sur cette question. C’est une question majeure qui demande une approche holistique qui permet à l’Etat d’investir dans les écoles, d’investir au niveau des réseaux sociaux, d’investir dans les médias pour parler massivement aux citoyens et leur expliquer tous les dangers qui peuvent exister pour eux-mêmes individuellement, pour leurs familles, leurs communautés et pour la nation toute entière », a soutenu le SG du CUDIS.

Ajoutant dans le même sillage « il me semble que cette démarche n’est pas privilégiée. La démarche qui est privilégiée, c’est une démarche de répression. Ce n’est pas la bonne solution. »

Noter que le cadre unitaire mène depuis un certains temps des actions dans le cadre de la lutte contre les dérives du numérique en informant, en conscientisant tous les utilisateurs de ces réseaux sociaux sur les dangers existant dans le milieu.

O G

Leave a reply