Sédhiou – appui a l’autonomisation et au leadership des femmes en agriculture : le PAF/AGRIFED lance la phase pilote autour de 4 axes majeurs

0
312

Sous la coordination de l’Agence régionale de développement (ARD) de Sédhiou, en partenariat avec ONU-Femmes Sénégal et sur financement du gouvernement Baléares en Espagne, le Projet d’appui aux femmes dans l’agriculture et le développement durable est lancé avant-hier, samedi 10 février à Sédhiou. Il s’agit d’une phase pilote de sept (07) mois, pour une enveloppe initiale de cinquante (50) millions de FCFA. L’objectif est de renforcer l’autonomisation et le leadership des femmes dans l’agriculture, à travers le renforcement de leur accès à la terre, aux infrastructures et technologies résilientes au climat.

Sur une phase pilote de sept (07) mois, pour une dizaine de communes de la région de Sédhiou dont trois (03) dans le département de Sédhiou et Bounkiling et quatre (04) à Goudomp, ce Projet d’appui aux femmes dans l’agriculture et le développement durable (PAF/AGRIFED), financé par le gouvernement des Iles Baléares en Espagne, se propose de renforcer l’autonomisation et le leadership des femmes. Il est né du partenariat entre l’Agence régionale de développement (ARD) de Sédhiou et ONU-Femmes Sénégal.

«Le premier axe, c’est le renforcement de l’accès à la terre pour les femmes ; le deuxième, c’est l’appui au renforcement de la production, l’amélioration de la qualité de la production, l’accès aux facteurs de production et à la technologie. Le troisième axe, c’est faciliter l’accès aux marchés et en quatrième lieu, faciliter l’accès des femmes aux financements» a déclaré la coordinatrice nationale de ce projet, Mme Diénéba Wane Ndiaye.

A l’en croire, l’objectif est de mettre le projet à l’échelle sur toute la région dans les deux ans. «Notre objectif, c’est de couvrir toutes les communes de la région de Sédhiou. Une première phase est ouverte pour une valeur de cinquante (50) millions de FCFA ; mais l’objectif c’est de couvrir toutes les communes sur les deux années 2024 et 2025. Le montant total est de 200 millions mais nous comptons mobiliser plus de ressources pour optimiser nos attentes avec la mise en œuvre de l’ARD de Sédhiou au profit des femmes», ajoute Mme Ndiaye.

INFRASTRUCTURES ET TECHNOLOGIES RESILIENTES AU CLIMAT

En sa qualité de Présidente du Conseil d’administration de l’Agence régionale de développement de Sédhiou, du Conseil départemental de Sédhiou et, par ailleurs, ministre des Sénégalais de l’extérieur, qui présidait ces travaux, Dr Annette Seck Ndiaye engage les bénéficiaires sur les défis de la résilience face aux changements climatiques. «Cette entente stratégique aura sans aucun doute des retombées très bénéfiques pour les agricultrices de notre région en ce sens qu’elle privilégie un accompagnement sur mesure habilitant les femmes à mieux accéder à la terre, aux infrastructures résilientes et aux financements et aux marchés. Cela leur permettra d’accéder aux technologies qui favorisent la résilience face aux changements climatiques», dixit Dr Annette Seck Ndiaye.

Les femmes leaders qui se sont succédé à la tribune ont porté le plaidoyer qui se résume aux quatre axes pris en charge par la coordination du projet dans sa phase de mise en œuvre. Elles ont adressé une motion de satisfaction au directeur de l’Agence régionale de développement de Sédhiou, Nfally Badji, «qui  ne ménage aucun effort pour la promotion, l’autonomisation et le leadership consolidé des femmes», ont-elles fait observer.

Ce Projet d’appui aux femmes dans l’agriculture et le développement durable prévoit des sessions de formation et d’information, en vue d’une mise à niveau, pour s’assurer de l’efficacité et de l’efficience de son exécution.

Moussa DRAME

Leave a reply