Tivaouane: inauguration d’un collège d’un coût de 200 millions à Thiallé

0
631

(APS) – Le préfet de Tivaouane, Mamadou Guèye, a inauguré, jeudi, un collège d’enseignement moyen d’un coût de 200 millions de FCFA, à Thiallé, un village de la commune de Taïba Ndiaye.

L’infrastructure scolaire comprend six classes, un bloc administratif, une bibliothèque entièrement équipée, deux blocs de sanitaires pour garçons et filles et d’un laboratoire qui sera prochainement équipé.

Le collège qualifié de  »bijou », a été réalisé en six mois, dans le cadre de la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE), par Lekela, une entreprise qui exploite le Parc éolien de Taïba Ndiaye (PETN),  mis en production depuis décembre 2019.

Le projet démarché depuis décembre 2021, a été bouclé pour permettre aux élèves de démarrer les cours à partir d’octobre 2022, a relevé le maire de Taïba Ndiaye Assane Ndiaye, lors de la cérémonie qui a enregistré la présence d’autorités administratives, de maires et d’un parterre de personnalités.

Ce nouveau collège, a-t-il dit, permettra de lever les difficultés auxquelles les élèves du village étaient confrontés, une fois qu’ils avaient franchi l’étape de l’élémentaire. Ils devaient marcher sur de longues distances, pour se rendre dans les collèges de villages voisins comme Taïba Ndiaye.

Pour lui, cet établissement de proximité est un ‘’pas de plus’’ dans la lutte contre les ‘’déséquilibres’’.

Il a sollicité son érection dans le futur, en lycée, après celle du Collège Abdoulaye Diop, polarisant huit villages, tout comme la construction d’un collège similaire dans la zone des Niayes, afin de ‘’rééquilibrer la carte scolaire’’.

Le préfet de Tivaouane, Mamadou Guèye, a insisté sur la sécurité de l’infrastructure, son entretien ainsi que l’amélioration du cadre, à travers la plantation d’arbres fruitiers et de plantes ornementales. Le tout devrait amener cet établissement à obtenir à terme, d’excellentes performances scolaires, a-t-il recommandé.

Saluant la ‘’célérité’’ et l’‘’efficacité’’ avec lesquelles le projet a été exécuté, il a noté que Lekela peut être donnée en ‘’exemple’’ aux autres entreprises de la zone en termes de RSE, eu égard au choix de ses secteurs d’intervention, à savoir l’éducation, la santé, l’hydraulique, mais aussi à son cadrage par rapport aux politiques publiques.

Lekela s’est fixé comme objectif d’investir 650 millions de francs CFA par an pour réaliser des projets identifiés de commun accord avec les élus territoriaux, a expliqué Mamadou Moustapha Thiam, directeur général de Lekela. La microfinance, l’environnement, entre autres, sont ciblés.

Dotée d’une puissance installée de 158 mégawatts, l’entreprise peut produire en moyenne ‘’40.000 à 50.000 gigawatts par mois’’. La production est revendue à la Senelec qui la redistribue à ses clients.

Leave a reply