Violences meurtrières les 1 au 2 juin : la police annonce 16 morts et l’arrestation d’étrangers

0
536

Suite aux violentes manifestations meurtrières liées au verdict de la chambre criminelle condamnant Ousmane Sonko, à 2 ans de prison ferme, dans l’affaire Sweet Beauty, la police nationale a fait face à la presse pour faire le point sur la situation des deux jours d’affrontements entre manifestants et forces de sécurité. En effet, sur les cinq cent personnes appréhendées la police a annoncé la présence des personnes de nationalité étrangères. Le directeur de la sécurité publique a également rassuré que le calme et la tranquillité sont de retour.

Le directeur de la sécurité publique a fait face à la presse hier, dimanche 4 juin pour faire le point sur la situation des deux jours de manifestations. Selon le commissaire divisionnaire, Ibrahima Diop «les personnes appréhendées au cours de ces événements sont principalement des individus armés et dangereux. A ce jour, 500 individus ont été interpellés. Parmi des personnes arrêtées, nous avons enregistré également des mineurs et des personnes de nationalité étrangères.»

A l’en croire «la majorité de ces personnes arrêtées étaient en possession de cocktails Molotov, d’armes blanches, d’armes à feu de gros calibres. Les forces de sécurité ont fait face à des manifestants violents qui ne cherchent pas à exprimer des opinions mais qui ne sont plutôt engagés dans des activités subversives.»

Ainsi, «des actions notées ont visé des infrastructures essentielles de l’Etat telles que les usines de production d’eau et d’électricité, les transports publics ainsi que des domiciles de commerces et banques », a indiqué le directeur de la sécurité publique.

D’après le commissaire divisionnaire «l’objectif de ces attaques est de perturber l’activité économique du pays et d’instaurer un climat de terreur parmi nos concitoyens.» Il en veut pour preuve, le fonctionnaire de police qui a été pris à parti par les manifestants, et qui d’après lui «est un officier de police qui a refusé d’utiliser son arme quand il s’est rendu compte qu’il était en face de mineurs, alors qu’il était dans les conditions légales de se défendre conformément à la loi. »

Sous ce rapport le commissaire Ibrahima Diop dira : «Nous appelons tous les citoyens à rester vigilants. Nous exprimons notre gratitude envers les Sénégalais qui collaborent déjà avec les forces de défense et de sécurité pour assurer la tranquillité et la quiétude de nos concitoyens et protéger la République. Nous les encourageons aussi à signaler toute activité suspecte ou toute présence inhabituelle aux forces de sécurité».

Par ailleurs, il a assuré que la situation est revenue au calme et à la tranquillité. «Seules certaines zones ont été affectées sur le plan économique, dans les deux régions que sont Dakar et Ziguinchor. La situation est maitrisée. La situation est revenue au calme et à la tranquillité. »

M. Diop a présenté ses condoléances aux familles éplorées avant de souhaiter un prompt rétablissement à tous les blessés. «Au cours des derniers jours, nous avons malheureusement enregistré un total de 16 décès dont un survenu hier soir (samedi, Ndlr). De nombreux blessés et des dommages matériels ont été enregistrés. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles éplorées qui ont perdu des proches. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux personnes blessées lors de ces événements. Nous exprimons aussi toute notre solidarité les individus et les communautés affectés par ces troubles», a-t-il relevé.

O.GOUDIABY

Leave a reply