Visite du Khalife Général des Mourides à Dakar : à l’écoute de Serigne Mountakha !

0
462

Le Khalife général des Mourides Serigne Mountakha Mbacké est arrivé hier, vendredi 27 mai 2022, à Dakar pour un séjour de trois jours (27-29 mai 2022). Cet évènement « pluridimensionnel », dont l’annonce a suscité la mobilisation des dahiras et organismes mourides sans omettre les disciples des quatre coins du pays qui n’ont pas déserté l’intérieur ni les alentours de la grande mosquée Massalikoul Djinane, s’inscrit dans le cadre d’une visite de courtoisie et de dialogue sur les enjeux politico-sociétaux du moment. Ainsi, le guide religieux et hôte de la capitale sénégalaise a dirigé la prière du vendredi dans ladite mosquée  et procèdera à la pose de la première pierre de l’université Cheikhoul Khadim de Dakar.

C’est avec un dispositif sécuritaire sans faille et une organisation définie au pied de la lettre que les responsables mourides de Dakar ont accueilli l’actuel Khalife de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké Khadimou Rassoul. Serigne Mountakha, dont la dernière visite dans la capitale date de 2019 (lors de l’inauguration de la mosquée Massalikoul Djinane), a été honorifiquement reçu par la communauté mouride dans la convivialité et le respect de la hiérarchie confrérique. Avec une sécurité renforcée, si l’on s’en tient au gouverneur de Dakar qui affirme avoir déployé des unités de gendarmes et de policiers depuis l’entrée de la capitale jusqu’à la résidence Khadimou Rassoul où des agents sur place s’assurent de faire régner l’ordre pour une bonne circulation du cortège du Khalife au milieu de la foule compacte.

A leur arrivée à Dakar, une inspection minutieuse et perspicace des lieux a été  effectuée, de prime abord, par Serigne Moussa Nawel avant que le marabout accompagné de son porte-parole Serigne Basse Abdou Khadre Mbacké ainsi que d’autres dignitaires mourides ne descendent de sa voiture en direction de la mosquée. Ce contexte de deuil national dans lequel intervient cette visite du patriarche de Darou Minam, n’a pas grandement impacté sur la concrétisation de ce voyage longtemps inscrit dans l’agenda du Khalife et avant la fin duquel il participera au lancement du chantier de l’institut Cheikh Ahmadou Bamba.  Selon le représentant du Khalife, Mbackiyou Faye, le guide religieux revient pour communier avec la communauté dakaroise, avec qui il entretient une forte relation indépendamment des obédiences religieuses.

Il sera également question au cours de ce séjour « des discussions avec des acteurs politiques, de responsables d’institutions et de membres de dahiras » qui se présenteront à tour de rôle à la résidence Khadimou Rassoul où sont aussi prévues des conférences, une table ronde et une animation religieuse permanente. De ce fait, le gestionnaire des affaires de la mosquée  qui ne cache aucunement son dévouement et sa soumission au Khalife des mourides non moins khalife de Porokhane, qu’il décrit comme « un régulateur social qui cultive la paix », a décidé de lui remettre en guise de « Hadiyah » la somme d’un milliard de FCFA réparti dans quatre valises contenant 1250 millions chacune.

Cependant, il est attendu du Khalife, à cette occasion spéciale, un discours d’apaisement dans ce contexte d’insécurité grandissante et de mésentente sur la scène politique avec tout ce que cela comporte comme conséquence sur la société. Les disciples voient en sa présence à Dakar « une solution » à l’impasse que vit le pays actuellement. Par conséquent, l’imam de la mosquée mouride s’est appesanti sur  l’actualité du moment notamment la tragédie qui s’est récemment produit à Tivaouane de même que la montée en puissance dans le pays des agressions et des assassinats.

Ayant anticipé sur le discours du Khalife attendu dans les heures à venir, il a appelé toute la population à renouer avec les principes qui fondent « notre existence » et les enseignements de Serigne Touba qu’il juge plus que jamais utiles d’apprendre. Ainsi, il a présenté ses condoléances aux familles des victimes de l’incendie de Tivaouane avant de se tourner vers la population à qui il instruit la piété, l’acceptation et la tolérance.

KHADIDIATOU MENDY (STAGIAIRE)

Leave a reply