Ziguinchor : des marchés qui flambent sous le poids de la négligence de l’anarchie et du laxisme

0
402

La récurrence des  incendies dans les marchés de Ziguinchor fait de ce fléau une véritable problématique. Alors que les commerçants du marché Tillène attendent, avec impatience, la fin des travaux de leur marché ravagé, il y a quelques années, par les flammes, c’était en août 2018, c’est le marché Saint Maure de Boucotte, le plus grand marché de Ziguinchor,  qui subit un triste sort avec l’incendie qui a ravagé, le mardi 5 décembre dernier, des centaines de cantines. Même si l’on ignore, pour l’heure, les causes de ce sinistre, il reste évident que cette catastrophe, comme les précédentes, trouve malheureusement sa justification dans un chapelet de négligences et de laxismes. L’occupation anarchique dans ces marchés demeure un facteur de vulnérabilité,  de la récurrence de ces incendies.

Au marché Saint Maure difficile d’évaluer le nombre de cantines. L’aménagement n’est en réalité qu’un simple slogan brandi par les autorités, qui octroient souvent des espaces marchands, sans apprécier les conséquences qui pourraient en découler. Une situation qui plombe d’ailleurs toute intervention en cas de catastrophe. En atteste les difficultés notées, avant-hier mardi, lors de l’intervention des sapeurs-pompiers aux premières heures du déclenchement du feu dans ce marché central de Boucotte qui, comme celui de Tillène, est frappé par un autre danger. Celui des installations électriques anarchiques. On note dans ces marchés une surcharge au niveau des installations électriques ; les fils électriques sont branchés dans le plus grand désordre. Ils sont hors câble, ces fils, et se baladent partout. Suffisant pour favoriser un court-circuit.  Pis, aucun moyen de détection d’incendie n’existe dans ces marchés où le stockage de marchandises ne respecte aucune règle de sécurité. La présence de produits inflammables dans certaines cantines a fini de transformer  ces marchés en une poudrière.

Durant ces 4 dernières années, les deux plus grand marchés de Ziguinchor ont brulé : le marché Tillène en août 2018 et le marché Saint Maure le 5 décembre 2023. A chaque fois la même rengaine : une panoplie de  promesses de solutions par les autorités, sur fond d’une balade politique. Le désengorgement des marchés, une vielle  promesse, tarde à se concrétiser. Les marchés sont saturés et, hier, les responsables du marché Boucoutte ont tenu à alerté sur cette plaie. Construire des marchés modernes reste l’une des solutions de prévention à cette récurrence d’incendie dans les marchés de Ziguinchor, causant d’énormes pertes et occasionnant d’importants dégâts. Ces dommages et pertes consécutifs à l’informalité de l’activité sont approximativement estimés à des milliards de francs CFA. Et hier, après l’incendie au marché Boucotte, les responsables ont estimé les pertes à près d’un milliards de francs CFA.

Ignace NDEYE

Leave a reply