Ziguinchor – représailles contre un «rebelle repenti» par des maquisards du Mfdc : un groupe d’éléments armés tire sur le car «horaire» de Bity-Bity

0
421

Mongone qui avait abrité la cérémonie de dépôt des armes, en mai dernier, renoue avec la violence. «Vous avez décidé de rejoindre «l’ennemi», donc quittez le maquis». C’est le message, aux allures de  représailles, qu’un groupe d’éléments armés a servi à Athanansse, un «rebelle repenti», qui célébrait son mariage à Mongone, localité de la Commune de Djinaky, dans le  département de Bignona. Ces maquisards du Mouvement de forces démocratiques de Casamance (Mfdc), qui sont contre le dépôt des armes, s’en sont pris au car «horaire» de Bity-Bity, qui assure la liaison entre Bity-Bity et Bignona. Des échanges de tirs entre l’Armée et les rebelles ont perturbé, pendant des heures, la quiétude dans la zone plongée dans l’inquiétude.

Mongone, localité du département de Bignona, était hier, mardi 5 décembre 2023, sous le feu des échanges de tirs entre l’Armée et des éléments du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc). Ces crépitements d’armes ont perturbé pendant quelques heures la quiétude de ce village et des localités environnantes. Des éléments armés supposés appartenir au Mfdc ont pris pour cible, en guise de représailles, un car de transport «horaire» qui assure la liaison entre Bity-Bity et Bignona.

Tout est parti d’un mariage célébré dans la zone par un ex-combattant du Mfdc qui avait décidé, comme de nombreux maquisards, de déposer les armes et de réintégrer la vie civile. Une célébration qui n’est pas du goût de ses ex-compagnons rebelles qui ont décidé de lui faire «payer» son départ du maquis.

Et si l’on en croit des sources sures, un groupe de rebelles a débarqué au domicile du nouveau marié qui, certainement informé de la visite particulière de ces rebelles, s’est sauvé. «Vous avez décidé de vous allier à l’ennemie, donc quittez la zone…» C’est le message, aux allures de représailles, que ces combattants du Mfdc ont servi.

Constatant son absence, ces maquisards ont changé de stratégie de représailles et sont allés s’en prendre au car «horaire» de Bity-Bity qui a essuyé, hier mardi, des tirs de ces  éléments du Mfdc. Informée, l’Armée s’est déployée sur les lieux et des échanges de tirs ont ponctué la zone, pendant quelques heures.

Un incident qui atteste la position radicale exprimée par certains éléments du Mfdc qui rechignent  toujours à déposer les armes et à cheminer vers la paix. Un lot de «récalcitrants» est toujours enregistré dans les rangs du mouvement irrédentiste.

Rappeler qu’il y a quelques mois, une faction du Mfdc avait signé, avec l’Etat du Sénégal, des accords de paix, marqués par un dépôt des armes. La cérémonie tenue à Mongone, le 15 mai dernier, avait suscité beaucoup d’espoirs chez les populations qui croyaient que la région avait complètement tourné une page sombre de l’histoire  d’un conflit trentenaire.

Ignace NDEYE

Leave a reply